Rivière Richelieu : un rapport dresse un premier portrait régional de la performance des ouvrages d’assainissement municipaux

Communiqué de presse – La qualité inquiétante de l’eau de la rivière constatée en juillet 2017 par les canotiers qui ont parcouru la rivière Richelieu lors de l’événement Le Richelieu en 24h a incité la Fondation Rivières à identifier les sources de pollution d’origine municipales. Cette étude, une première à l’échelle d’un bassin versant, a permis de constater que les déversements d’eaux usées demeurent nombreux et que l’absence de planification dans les travaux à réaliser démontre une gestion aléatoire des infrastructures. Le rapport recommande une nouvelle approche pour que les municipalités soient accompagnées dans l’identification et de la résolution des problèmes environnementaux les plus importants au niveau du bassin versant.

Port de Montréal à Contrecœur : Un pour tous et tous pour le chevalier cuivré

Communiqué de presse – Nous annonçons aujourd’hui la création d’une communauté d’intérêt formée de représentants de plusieurs groupes environnementaux et de scientifiques : La Table ronde pour la défense du chevalier cuivré. L’aire de distribution mondiale de ce poisson emblématique de notre biodiversité se situe exclusivement dans la grande région de Montréal. Nous avons la responsabilité en tant que société de tout mettre en œuvre pour assurer la survie à long terme et le rétablissement de la seule population restante de cette espèce dont la situation démographique peut être qualifiée de dramatique puisque l’espèce est en voie de disparition sur la planète.

Développement du port de Montréal à Contrecoeur : plusieurs impacts ignorés ou sous-évalués

Communiqué de presse – Le 1er février dernier, l’Administration portuaire de Montréal (APM) dévoilait les détails de son projet visant la construction d’un terminal maritime à Contrecœur. Le projet occuperait 4 km de berge naturelle sur le fleuve Saint-Laurent, à proximité d’un secteur résidentiel de Verchères en pleine campagne, face à l’île Bouchard, digne d’un parc. La première phase prévoit un quai de 675 mètres et une capacité de transit de 1,15 million de conteneurs par année. Ce projet inquiète la Fondation Rivières, vu l’ampleur des impacts appréhendés et son incompatibilité avec les usages ruraux, agricoles et touristiques aux alentours du secteur retenu par l’APM.

Consultation publique sur la Stratégie québécoise de l’eau : le gouvernement doit commencer par appliquer la réglementation existante

Communiqué de presse – La Fondation Rivières salue l’initiative du Ministère du
Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux Changements climatiques
(MDDELCC) de consulter la population dans le cadre de sa révision de la Politique nationale de
l’eau, adoptée en 2002 suite à des audiences publiques, mais rappelle le besoin urgent d’appliquer
la règlementation existante, de sanctionner les contrevenants et de mettre en œuvre le système
d’attestations d’assainissement qui accuse des retards importants.

J'aime Hydro

J’aime Hydro : du théâtre engagé à ne pas manquer

Après avoir créé la surprise lors du dernier Festival TransAmérique, la pièce J’aime Hydro, écrite et interprétée par la comédienne Christine Beaulieu, prend l’affiche du théâtre La Licorne du 30 août au 10 septembre 2016.

Dans une série de trois épisodes, Christine Beaulieu raconte avec humour, candeur et sensibilité les circonstances et les questionnements qui l’ont menée à faire ses propres recherches sur la société d’État. La pièce, habilement mise en scène par Philippe Cyr, interroge de façon pertinente ce qu’est devenue la relation entre Hydro-Québec et les Québécois au fil du temps.

Accompagnée sur scène du versatile comédien Mathieu Gosselin et du concepteur sonore Mathieu Doyon, Christine Beaulieu fait dialoguer des camps souvent braqués, convaincue de la nécessité de réfléchir ensemble sur l’avenir de l’hydroélectricité au Québec. Entrevues avec des représentants de nombreux groupes citoyens – dont le président de la Fondation Rivières, Alain Saladzius – visites de barrages, audiences publiques, rencontres avec de hauts dirigeants de la société d’État : ce théâtre de la vérité plonge directement au cœur du réel, dans le ventre de la turbine, grâce à une artiste courageuse, profondément engagée, qui n’hésite pas à se rendre sur les fronts les plus à vif de notre collectivité.

À ne pas manquer pour un questionnement essentiel.