Fondation Rivières logo blanc

Vente d’un terrain d’Hydro-Québec : le joyau que sont la rivière Rouge et d’autres rivières patrimoniales n’ont pas de prix

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, le 3 avril 2019 – La Fondation Rivières considère qu’Hydro-Québec a une responsabilité sociale face à la conservation des dernières rivières vierges du Québec. Ces rivières constituent un patrimoine hydrique d’une valeur inestimable qu’il faut préserver pour tous les services qu’elles nous rendent à l’état naturel : sources d’eau potable, habitats pour d’innombrables espèces fauniques et floristiques, moteurs d’activités économiques et récréatives diverses, lieux de villégiature et de ressourcement par excellence.

L’information à l’effet qu’Hydro-Québec est en processus de vendre au plus offrant son terrain bordant la rivière Rouge, sur une distance de quelques six kilomètres, nous consterne. Cette vente aurait pour conséquence d’altérer un milieu naturel encore vierge et, plus directement, de priver la région Montréalaise d’un milieu environnemental exceptionnel. Encore plus directement, quelque 130 emplois de deux entreprises de rafting sont directement affectés, car elles risquent d’être privées d’accès aux berges de la rivière Rouge, essentiels au maintien de leurs activités. Fondamentalement, c’est l’attrait de la rivière Rouge avec son expérience de rafting en milieu naturel, qui attire annuellement plus de 20 000 personnes, qui est menacé. Cette rivière est l’une des seules grandes rivières qui soit encore à l’état naturel et relativement accessible à la population Montréalaise.

Le site Québec Aventure Plein Air classe la rivière Rouge en 3e position dans son Top 10 des rivières
au Québec
. Le site Trip Advisor Canada classe les deux entreprises de rafting sur la rivière Rouge en 6e et 8e position parmi les 19 endroits offrant des activités en plein air de rafting et tubing au Québec.

Mais il y aussi les rivières Magpie, Manitou, au Tonnerre, Batiscan, Pentecôte, Maskinongé, et autres, qui doivent être mises en valeur car on y on trouve encore des chutes grandioses. De telles caractéristiques sont précieuses pour le Québec. En France, des millions de voyageurs visitent les cathédrales. Au Québec, ce sont nos rarissimes chutes et rivières encore dans un cadre naturel qui constituent une attraction de plus en plus recherchée. Ce sont des puissances d’eau particulièrement inspirantes pour ceux et celles qui s’en approchent. Ces chutes et ces rivières sont, à nos yeux, de véritables cathédrales d’eau. Il faut les protéger.

Nous enjoignons conséquemment Hydro-Québec et le gouvernement du Québec à réunir les conditions qui permettraient de sauvegarder ces terrains exceptionnels. Hydro-Québec doit protéger les rares sites qui constituent un patrimoine exceptionnel. L’élaboration d’une politique de mise en valeur des nombreux terrains riverains que possède Hydro-Québec s’impose.

-30- 

Pour information

Alain Saladzius, ing., président
Paul Piché, parrain de la rivière Rouge
514 924-2013

Photo : Rivière Rouge, Chrisspilon/Wikipedia

Inscrivez vous à notre infolettre →

Vous aimerez aussi

Thématiques qui pourraient vous intéresser