Val-Jalbert : contrat d’exploitation donné sans appel d’offres

La Société de l’énergie communautaire du lac Saint-Jean (SECLSJ) n’a pas l’intention de respecter les règles d’attribution du secteur municipal, encore une fois, en ce qui concerne l’exploitation de ses projets de centrales hydroélectriques. Un tel contrat est évalué à quelques centaines de milliers de dollars par année. Cette intention est d’autant plus surprenante que le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) avait déjà demandé à l’organisme de corriger sa gestion et l’a forcé à adopter une résolution en ce sens en février 2011, selon un article paru dans Le Devoir le 28 novembre 2012.

Face à ces situations, la Fondation Rivières a déposé des plaintes auprès du MAMROT, dont la plus récente le 7 janvier dernier.

Lire le communiqué de la Fondation Rivières

Lire l’article paru dans Le Devoir

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *