Barrage Manic-5, 2007

L’efficacité énergétique : le choix qui s’impose

Lettre ouverte
Pour diffusion immédiate

L’efficacité énergétique:
LE CHOIX QUI S’IMPOSE
Montréal, 21 mars 2019

Monsieur Legault,

À titre de citoyens et chefs de file en énergie et en environnement de la société civile, nous souhaitons vous interpeler afin que soit priorisée l’efficacité énergétique.

Vous rêvez de barrages, ces ouvrages qui ont construit le Québec moderne, nous aimerions vous convaincre de rêver plutôt efficacité énergétique et de travailler à construire la prochaine grande fierté du Québec. Nous vous assurons de notre collaboration pour fournir une réponse verte et pratique. Par ailleurs, nous soulignons que nous sommes préoccupés, comme vous, par le devoir de s’assurer que les dépenses en efficacité énergétique produisent les résultats escomptés.

L’efficacité énergétique est moins chère, plus durable, plus porteuse et plus agile que le développement de petits ou de grands barrages et la multiplication d’énormes lignes de transport dans les régions et paysages agricoles, récréotouristiques et naturels. Elle permet en plus la création durable de la richesse, d’emplois stables, payants et à long terme, elle est le choix qui s’impose.

En ce premier mandat, la pression environnementale est forte, et celle de marquer votre époque du sceau du changement l’est tout autant. Faites d’une pierre deux coups : travaillez à la réduction de la consommation énergétique des Québécois tout en augmentant la performance de notre économie et notre niveau de vie et bénéficiez d’un surplus trois fois plus rentable que la production du barrage La Romaine. À l’heure actuelle, l’électricité que nous évitons de consommer est moins chère que tout autre nouveau projet, il s’agit donc du choix qui maximisera le bénéfice réalisé sur nos exportations.

Nous représentons des groupes environnementaux qui, depuis 1997, s’unissent sous la bannière du Regroupement des organismes environnementaux en énergie (ROEÉ) afin de défendre l’environnement dans les enjeux énergétiques. Ensemble, nous réunissons plus de 62 000 membres et sympathisants. Nous souhaitons un Québec faible en carbone et fort d’une planification intégrée de ses ressources, et priorisons la réduction de la consommation énergétique à toute production, même de source renouvelable. De plus, nous militons pour une régulation transparente, rigoureuse et publique par la Régie de l’énergie.

Monsieur Legault, nous vous invitons à marquer votre époque avec audace et vision, en priorisant l’efficacité énergétique à toute forme de nouvelle production d’énergie, et en faisant du Québec un chef de file d’une économie résolument tournée vers l’avenir. Nous profitons aussi de l’occasion pour vous rappeler la valeur de nos milieux naturels, bien au-delà des calculs économiques de court terme.

Signataires :
Christian Simard, directeur général, Nature Québec
Alain Saladzius, président, Fondation Rivières
Marianne Papillon, présidente, Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale (AMSÉE)
Emmanuel Cosgrove, directeur général, Écohabitation
Gordon Edwards, président, Regroupement pour la surveillance du nucléaire
Jean Plamondon, président, Fédération québécoise du canot et du kayak (FQCK)
Bruno Detuncq, coordonnateur région Montréal, Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (RVHQ)

c. c. :
Monsieur Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles
Monsieur Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Pour renseignements:
Laurence Leduc-Primeau, coordonnatrice du regroupement 514 699-9664
coordo.roee@gmail.com
Fondation Rivières

Une coalition dénonce l’abandon d’Éconologis, le seul programme visant à réduire la facture d’énergie des ménages à faible revenu.

La coalition, appuyée par plus de 250 organismes québécois…

2010-01-19 08:54 – Communiqué de presse

201011985415logo_negawatts

Alma, le 19 janvier 2010 – Une coalition d’organismes de tout le Québec dénonce la décision de l’Agence d’efficacité énergétique (AEÉ) d’abandonner Éconologis, le seul programme d’efficacité énergétique destiné aux ménages à faible revenu. La coalition, appuyée par plus de 250 organismes québécois, demande l’intervention de la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau, pour amener l’AEÉ à revoir sa position.

L’AEÉ a récemment demandé à la Régie de l’énergie de l’autoriser à mettre un terme au programme Éconologis dès le 1er avril 2010. Lancé en 1999, ce programme a permis à plus de 60 000 ménages à faible revenu, autant locataires que propriétaires, de bénéficier de visites gratuites à domicile pour recevoir des conseils et bénéficier de travaux légers d’efficacité énergétique ainsi que de l’installation de produits permettant l’économie d’énergie. « Éconologis est la seule mesure d’efficacité énergétique qui permet de rejoindre spécifiquement une clientèle qui, autrement, ne bénéficie d’aucun programme », précise Gilles Girard, directeur général chez Négawatts Production Inc.

La décision a provoqué la colère des organismes de défense des consommateurs, notamment parce que l’AEÉ entend remplacer Éconologis par un programme qui exclura une grande proportion de personnes à faible revenu. De plus, la phase pilote du programme de remplacement accuse déjà un retard inquiétant. Advenant l’échec du projet pilote, le retrait précipité d’Éconologis laissera de nombreux ménages démunis en plan.

Les familles à faible revenu disposent généralement de vieux appareils énergivores et logent souvent dans des habitations froides et mal isolées qui consomment une quantité importante d’énergie. Les mesures traditionnelles d’efficacité énergétique rejoignent très difficilement ces ménages, notamment parce que plusieurs sont locataires ou qu’ils n’ont pas d’argent à investir dans des travaux.

«Ce serait injuste et inacceptable que les ménages défavorisés, qui financent les programmes d’efficacité énergétique par les tarifs d’énergie et qui ont besoin plus que les autres de ces programmes, ne puissent plus y avoir accès», dénonce Gilles Girard.

Éconologis, livré par 12 organismes sans but lucratif tel Négawatts, a permis en 2008-2009 à quelque 12 700 ménages défavorisés, de toutes les régions du Québec, de profiter de mesures gratuites d’économie d’énergie, de réduire leur facture et de mieux affronter les rigueurs de l’hiver.

Source : Gilles Girard

(418) 668-2626

Fondation Rivières

« C’est beau, ça ne coûte rien et ça vous parlera: avecenergie.org »

Le 02 septembre 2009, Yann Perreau, artiste québécois et membre de la Fondation Rivières depuis le début, parle de la campagne AVECÉNERGIE.ORG dans son entrée hebdomadaire du carnet de voyage de la Cyberpresse.

« Je termine en laissant une adresse qu’il vous faut absolument prendre le temps d’explorer. Projet de société,  rassemble des gens qui aspirent à un mode de vie plus conséquent, plus durable.

C’est le projet d’une équipe qui vous sollicite afin de passer le mot à vos contacts, qui vous demande d’être solidaire dans l’aventure afin d’abonner le maximum de citoyens pour réussir, ensemble, à convaincre nos dirigeants d’adhérer à cette vision de changement moderne et nécessaire pour nous tous.

C’est beau, ça ne coûte rien et ça vous parlera. » Yann Perreau

Billet de Yann Perreau.

On parle également de cette campagne révélatrice de solutions pour l’avenir énergétique du Québec sur d’autre sites de nouvelles électroniques :

Radio Canada, Cyberpresse, Canoe, Journal Métro, Les Affaires, Le Devoir, Je m’informe, Rue Frontenac et The Gazette.

Elle est aussi mentionnée  sur les sites de Québec Solidaire, du Parti Vert du QC et de Vision Durable.

Groupe_1421n&b

Photo Thérèse Fraysse

Fondation Rivières

POUR RALLUMER LE QUÉBEC ! avecenergie.org

Fondation Rivières et Nature Québec lancent une campagne d’information publique majeure – vidéo et web – sur le Québec énergétique. Unique par son envergure, la campagne virale avecenergie.org présente les faits, les statistiques et les options énergétiques du Québec en 2009 et démontre l’avance énorme que certains pays industrialisés ont prise sur le Québec en matière d’énergie. Avecenergie.org propose de reprendre la voie de la fierté et du succès québécois en matière d’énergie et ce, via l’efficacité énergétique et les énergies vertes, ainsi qu’un engagement gouvernemental sans équivoque.

Avec avecenergie.org, les citoyens auront enfin accès à de l’information qui ne vient pas seulement des grands lobbies énergétiques. Ils verront d’eux-mêmes que non seulement le Québec détruit ses chances de participer au grand mouvement économique du XXIe siècle mais que les choix gouvernementaux actuels mènent tout droit à des pertes économiques énormes pour l’État et les citoyens. Lire le communiqué, Commavecenergie090828 et quelques faits Informations

C’est une campagne virale! Nous avons besoin de chacun de vous! Abonnez le premier ministre, les maires, les députés, vos amis! Diffusez dans les écoles, associations, groupes et Chambres de Commerce! Et surtout, abonnez vos patrons d’entreprises pour qu’ils comprennent l’importance de réduire leurs factures d’électricité.
C’est en 2009 qu’on rallume le Québec!

Fondation Rivières

Les voitures électriques menacent-elles les rivières ?

VoitureÉléctriqueZenn Non, la Fondation Rivières n’est nullement inquiétée par la venue prochaine de voitures rechargeables à l’électricité. Une saine gestion de l’énergie permettrait facilement que ces voitures soient rechargées la nuit en période de faible demande avec des minuteries. Rien de plus simple. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter que le réseau soit surchargé à cause de ces voitures.  Le problème de surcharge du réseau survient à cause des chauffages à l’électricité par grand froid. Il faudra un jour ou l’autre remédier à ce problème presque unique au Québec.

Selon le Plan stratégique 2009-2013 d’Hydro-Québec, la conversion de 1 million de voitures à essence vers l’électricité requiert 3 TWh d’énergie, ce que peux aisément fournir un parc éolien de 1000 MW. De toute façon, les surplus sont gigantesques pour les prochaines années : (autour de 25 TWh) pour Hydro-Québec Production et  également de plusieurs TWh pour la division Hydro-Québec Distribution. Tout un magot de surplus!

Un autre moyen d’alimenter ces voitures électriques sans diminuer les surplus d’électricité d’Hydro-Québec est d’utiliser l’efficacité énergétique, la biomasse, le solaire thermique,  la géothermie et les biogaz  pour le chauffage. Selon nos  sources, nous pourrions réduire la demande d’électricité de plusieurs milliers de MegaWatts . Nous y revenons en détail dans la grande campagne avecenergie.org, lancée le 1er septembre 2009. Attachez votre ceinture!

Est-ce un avantage environnemental de rouler à l’électricité? Il y a un grand avantage d’efficacité énergétique à faire rouler des moteurs à l’électricité  (efficacité s’approchant  de 100%)  plutôt qu’au pétrole (efficacité d’environ 20%).