Rivière Saint-Anne : début des audiences publiques

,

Source : Téotonio – L’Autre Voix

Le mandat du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concernant le projet d’aménagement hydroélectrique sur la rivière Saint-Anne à Saint-Joachim à  débuté ce lundi 14 janvier 2013. La chute du majestueux site du Canyon Saint-Anne, une attraction touristique majeure qui attire plus de 100 00 personnes par année, deviendra une chute à piton. Le promoteur propose d’y construire une immense digue en tête qui maquillera le lit de la rivière afin de dissimuler son assèchement. Les impacts des travaux seront importants à divers niveaux. En effet, plusieurs espèces fauniques sont menacées alors que beaucoup de déboisement et de dynamitage est prévu compte tenu de la topographie très accidentée des lieux. De plus, le projet engendrera des pertes financières considérables pour Hydro-Québec.

Nous invitons les groupes et les individus à communiquer avec nous à propos de ce dossier en contactant Anouk Nadeau-Farley à fr@fondationrivieres.org ou au 514 272-2666 poste 21.

Lire l’article paru dans L’Autre Voix à propos de la demande d’audiences publiques de la Fondation Rivières

Consulter le site du Bureau des audience publiques en environnement

Source : Téotonio – L’Autre Voix

Le mandat du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concernant le projet d’aménagement hydroélectrique sur la rivière Saint-Anne à Saint-Joachim à  débuté ce lundi 14 janvier 2013. La chute du majestueux site du Canyon Saint-Anne, une attraction touristique majeure qui attire plus de 100 00 personnes par année, deviendra une chute à piton. Le promoteur propose d’y construire une immense digue en tête qui maquillera le lit de la rivière afin de dissimuler son assèchement. Les impacts des travaux seront importants à divers niveaux. En effet, plusieurs espèces fauniques sont menacées alors que beaucoup de déboisement et de dynamitage est prévu compte tenu de la topographie très accidentée des lieux. De plus, le projet engendrera des pertes financières considérables pour Hydro-Québec.

Nous invitons les groupes et les individus à communiquer avec nous à propos de ce dossier en contactant Anouk Nadeau-Farley à fr@fondationrivieres.org ou au 514 272-2666 poste 21.

Lire l’article paru dans L’Autre Voix à propos de la demande d’audiences publiques de la Fondation Rivières

Consulter le site du Bureau des audience publiques en environnement

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *