Québec doit exiger le respect de conditions environnementales avant le renouvellement des contrats d’achat d’électricité avec Algonquin Power

À la veille de la reconduction, par Hydro-Québec, des contrats d’achat sur 20 ans de l’électricité produite par les deux petites centrales hydroélectriques situées à Sainte-Brigitte-des-Saults et à Saint-Hyacinthe, la Fondation Rivières demande l’intervention rapide du gouvernement du Québec pour qu’il mette un terme aux graves conséquences qu’occasionnent ces barrages sur les rivières Nicolet Sud-Ouest et Yamaska, et ainsi faire respecter des conditions environnementales nécessaires par la société ontarienne Algonquin Power Fund (Canada) inc. qui en tire des profits majeurs.

Lire le communiqué
Lire la lettre ouverte
Lire l’article de Hélène Baril de La Presse
Extrait du rapport Doyon

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *