La Fondation Rivières -logo blanc

Quand toutes les rivières seront harnachées et le territoire ravagé, que restera-t-il de nous?

Le Québec possède un territoire et un réseau de rivières d’une richesse unique au monde. Mettons fin à un développement économique anarchique qui se fait au détriment de la biodiversité. Les 25 dernières grandes rivières sauvages sont des joyaux à chérir, un patrimoine de l’humanité. Protégeons-les, il est encore temps.

Agissez avec nous: signalez votre inquiétude au gouvernement!

Obtenez un reçu de charité pour vos impôts (peu importe le montant du don) et le statut de membre pour un an

30 000 km2

de territoires perturbés par les grands réservoirs et les infrastructures hydro-électriques

25

dernières grandes rivières sauvages menacées

supplémentaires à produire d’ici 2050

de rivières transformées en réservoirs et artificialisés

Depuis plus de 20 ans, la Fondation s’affaire à préserver le caractère naturel des cours d’eau, à assurer la qualité de l’eau et leur accès pour toutes et tous.

Crédit photo: G.Rondeau/Noryak Aventures

Partagez!

Lettre à Monsieur François Legault, Premier Ministre du Québec et 
Monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie et ministre responsable du Développement économique régional

Quand toutes les rivières seront harnachées, que restera-t-il de nous?

Bonjour messieurs Fitzgibbon et Legault,

Je viens de découvrir la liste des 25 rivières sauvages à risque d’exploitation hydroélectrique. Cette liste établie par la Fondation Rivières m’a fait prendre conscience qu’il reste très peu de ces grandes rivières sauvages à grand débit, qui représentent un patrimoine pour l’humanité.

Il est inquiétant:

que votre gouvernement choisisse de miser sur une augmentation massive de la production d’électricité sous toutes ses formes en tablant, entre autres, sur la construction de nouveaux barrages. 

que votre gouvernement cherche à attirer des investissements industriels avec la promesse de fournir de l'électricité à bas prix, énergie que nous n’avons pas.

que votre gouvernement n'ait pas de stratégie en matière de sobriété énergétique et que vos cibles d’économies d’énergie soient ridiculement basses.

que votre gouvernement confie à de grandes industries comme TES Canada le soin de développer ses propres parcs éoliens sur le territoire, sans plan d’ensemble, comme si le territoire lui appartenait.

de constater que de plus en plus de citoyens rejettent en bloc tous les projets de production d’énergie éolienne, alors que nous en aurons besoin pour la décarbonation.

L’an dernier, vous aviez promis de tenir un vaste débat public avec la société québécoise et les communautés autochtones. Il n’est pas trop tard pour lancer un tel débat. Il est urgent de le faire. 

Dans l’attente d’une réponse sur vos intentions à ce sujet, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

%%your signature%%

Restez informés de nos actions pour la protection des rivières du Québec