Adoptez une rivière – Rivière du Nord

Rivière du Nord

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière du Nord pour :

  • Une eau de meilleure qualité
  • Plus d’accès aux berges en zone urbaine

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Crédit photo : Hussein Abdallah

La rivière du Nord, c’est une évasion. C’est l’appel pour fuir le brouhaha de Montréal et rejoindre les beautés laurentiennes de Saint-Sauveur, Sainte-Adèle, Sainte-Agathe-des-Monts… Elle déambule aux abords de l’autoroute des Laurentides, certainement d’un air moqueur le vendredi et le dimanche soir! Invitante et ressourçante, la rivière reste soumise à certaines pressions, pour la plupart, d’origine humaine.

∗ Pour une meilleure expérience et pour plus de contenu, veuillez accéder à nos portfolios sur un ordinateur.

Longueur

125 km

Source

Lac Brûlé

Région

Laurentides

Débit moyen

44 m3/s

Dénivellation totale

344 m

Une porte sur le nord

Pendant près d’un siècle, le chemin de fer Le P’tit Train du Nord reliait Saint-Jérôme à Mont-Laurier, en longeant la rivière du Nord sur une partie de son tronçon de départ. Alors qu’il devait permettre le développement commercial et industriel, ce train du Nord a surtout servi de levier touristique aux Laurentides. Aujourd’hui, on y retrouve plutôt le sentier du P’tit Train du Nord, qui arpente la région sur plus de 200 km, permettant aux amateurs de plein air de randonner, de rouler à vélo et de skier.

Alimenter le débit… et le tourisme!

La rivière était autrefois la chasse gardée de l’industrie forestière, textile, des pâtes et papiers et du caoutchouc.
C’est pourquoi des réservoirs ont été créés entre 1880 et 1910 pour retenir l’eau lors des crues et pour régulariser le débit de la rivière du Nord. Le lac Brûlé, d’où la rivière prend sa source, en est un d’ailleurs, qui n’existerait pas sans intervention humaine. Mais avec les années, la population s’est attachée à ces réservoirs, et les vider en période estivale est devenu de moins en moins toléré. C’est ainsi que le tourisme a modifié drastiquement leur vocation. L’un des plus beaux exemples est celui de l’ancien réservoir de la centrale électrique de Sainte-Adèle, où trône aujourd’hui le parc régional de la rivière Doncaster!

Adoptez la rivière du Nord

Votre don permet de garder les rivières belles au naturel

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Le sentier le P’tit Train du Nord borde la rivière du Nord sur quelques kilomètres. Crédit photo : Jean-Pierre Lavoie

Les Enjeux

Qualité de l’eau

Selon le plan directeur de l’eau, la qualité de l’eau de surface et souterraine est un réel enjeu. En effet, on remarque plusieurs contaminants dans l’eau, soit des matières en suspension et des pesticides tels que l’azote et le phosphore. Ainsi, le phosphore et l’azote accélèrent l’eutrophisation sur plusieurs cours d’eau du bassin versant. Certaines industries et fosses septiques sont aussi responsables de la qualité de l’eau déplorable.

La Fondation Rivières a procédé au dépistage de sources de pollution et au suivi de la qualité de l’eau sur 13 km la rivière du Nord afin d’évaluer le potentiel de baignade à Saint-Jérôme. Ce travail de terrain réalisé en 2021 a permis d’identifier les sources de contamination fécale au moyen de dénombrement d’E. Coli. Parmi celles-ci, des lingettes « jetables » ont obstrué des réseaux d’égout, et la situation a été corrigée! L’élimination des autres sources de pollution est en cours par le service des travaux publics de la Ville de Saint-Jérôme. La Fondation poursuit ses recherches en 2022 dans l’objectif d’ouvrir une zone de baignade, parallèlement à développer une aire de reproduction du doré jaune – un projet mené par l’Institut des territoires.

L’organisme Garde-rivière des Outaouais – Ottawa Riverkeeper a demandé à la Fondation Rivières d’évaluer la performance des systèmes d’assainissement municipaux répartis dans cinq bassins versants alimentant la rivière des Outaouais, principalement sur les rivières du Nord, Gatineau et du Lièvre. Grâce à cette analyse réalisée en 2021, l’organisme Garde-rivière des Outaouais – Ottawa Riverkeeper sera mieux outillé pour sensibiliser les élu.e.s aux enjeux d’eaux usées et pour les accompagner dans la mise en place de solutions!

Depuis 2020, la Fondation Rivières divulgue la liste des municipalités qui se démarquent quant à l’intensité de leurs déversements d’eaux usées dans les cours d’eau, incluant la rivière du Nord. Cet exercice permet de distinguer les municipalités qui ont amélioré leur situation depuis les années précédentes de celles où la situation s’est détériorée. Le palmarès sert de levier afin d’inciter les élu.e.s à apporter les correctifs nécessaires pour améliorer la santé des rivières dans lesquelles sont rejetées les eaux usées.

Dégradation des milieux humides

Un peu plus du dixième de la superficie du bassin versant de la rivière du Nord est constitué de milieux humides, selon Canards Illimités Canada (CIC). L’urbanisation, les contaminants industriels et les espèces exotiques envahissantes sont des facteurs qui mènent à la dégradation des milieux humides, et dont il importe de limiter leurs effets considérant les bienfaits que les milieux humides rendent à l’environnement.

Crédit photo : Fondation Rivières, Clerine Trombert et Andrew Darlington – Unsplash

Espèces exotiques envahissantes

Il existe près d’une quinzaine d’espèces exotiques envahissantes dans la rivière du Nord. Celles-ci entraînent une perte de biodiversité et restreignent les usages possibles faits avec l’eau. À l’opposé, on note une vingtaine d’espèces à statut précaire sur la rivière du Nord.

Peut-on se baigner dans la rivière du Nord?

Il existe une plage municipale au lac Raymond, un élargissement de la rivière du Nord. En ce qui a trait aux accès en aval, la Fondation Rivières est en train de réaliser une évaluation du potentiel de baignade à la hauteur de Saint-Jérôme. Restez à l’affût!

Découvrez les parcours canotables de la rivière du Nord

Accédez à la carte de Canot Kayak Québec et Eau Vive Québec

Parcours canotables - Eau vive Québec et Canot Kayak Québec

Aidez-nous en adoptant la rivière DU NORD

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière du Nord pour :

  • Une eau de meilleure qualité
  • Plus d’accès aux berges en zone urbaine
4 

Personnes ont adopté cette rivière

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Reçu de charité – Nouveau! La Fondation Rivières émet des reçus de dons déductibles d’impôts, peu importe le montant. Un reçu vous sera envoyé par courriel au début de l’année 2023.

Le lac Raymond est un élargissement de la rivière du Nord. Crédit photo : Yves Ouellette

Les organisations qui s'impliquent sur le terrain avec nous 
La rivière du Nord a été adoptée par 

Partagez la rivière du Nord