Adoptez une rivière – Rivière des Prairies

Rivière des Prairies

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière des Prairies pour :

  • Une eau de meilleure qualité
  • Prévenir l’érosion des berges
  • Démocratiser l’accès aux berge

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Crédit photo : Amy Mailloux – GUEPE

La rivière des Prairies se fraie un passage entre Montréal et Laval, ce qui fait d’elle l’une des rivières les plus urbaines du Québec. Encerclée de béton et de ponts, elle est néanmoins témoin d’efforts pour que son aspect naturel soit mis en valeur, notamment par l’aménagement de parcs riverains et d’espaces naturels, tout comme sa « jumelle », la rivière des Mille Îles.

∗ Pour une meilleure expérience et pour plus de contenu, veuillez accéder à nos portfolios sur un ordinateur.

Nom Abénaquis

Pamskodatekw ou Pamskodategw (« la rivière de la prairie »)

Longueur

40 km

Source

lac des Deux Montagnes

Région

Lanaudière

Débit moyen

1 365 m3/s

Dénivellation totale

14,6 m

De la « cage » au ski nautique

La rivière des Prairies a vu toute sorte d’activités se dérouler à sa surface : au début des années 1800, des « cageux » veillaient à transporter des billots de bois assemblés en radeaux depuis la rivière des Outaouais – un peu à la manière des draveurs, à quelques différences près. Environ 150 ans plus tard, le métier était révolu et l’heure était au divertissement : des compétitions de ski nautique battaient leur plein sur la rivière des Prairies!

Électrifiante rivière

La rivière des Prairies est naturellement agitée : elle reçoit près du trois quarts de l’eau du lac des Deux Montagnes (l’autre quart s’écoulant vers la rivière des Mille Îles)! Ses tumultes ont engendré la construction de moulins, qui ont fait place il y a près d’un siècle à la centrale hydroélectrique de la Rivière-des-Prairies. D’une puissance de 45 MW, cette centrale a bien évidemment changé l’aspect de la rivière, submergeant deux îles et tout autant de rapides, mais a contribué à l’électrification de la région montréalaise.

Adoptez la rivière des prairies

Votre don permet de garder les rivières belles au naturel

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Crédit photo : Thierry Ah Woaye – GUEPE

Les Enjeux

Qualité de l’eau

Une multitude d’ouvrages de surverses sont situés sur le territoire montréalais et lavallois. Il arrive que ceux-ci débordent dans la rivière des Prairies lorsque les eaux de pluie s’additionnent trop rapidement et trop abondamment aux eaux usées dans les réseaux d’égouts. De plus, quelques espèces exotiques envahissantes ont été identifiées le long de la rivière des Prairies, telles que le myriophylle à épis et l’hydrocharide grenouillette. Ces espèces ont tendance à, un peu comme des mauvaises herbes, se propager très rapidement et à consommer beaucoup d’oxygène, au détriment de la qualité de l’eau ainsi que la faune et la flore naturellement présentes.

La Fondation Rivières est allée constater l’état des berges municipales de Laval à l’été 2022. L’objectif : à partir de ses observations, interpeller les élu.e.s municipaux à aménager les berges en respect de l’environnement. Un aménagement adéquat permet entre autres de diminuer le transport de sédiments que génère le ruissellement de la pluie vers la rivière, en plus de servir d’habitat naturel à la faune aquatique – favorisant une saine biodiversité. La Fondation est toujours en discussion avec la Ville de Laval à ce niveau. 

Depuis 2020, la Fondation Rivières divulgue la liste des municipalités qui se démarquent quant à l’intensité de leurs déversements d’eaux usées dans les cours d’eau, incluant la rivière des Prairies. Cet exercice permet de distinguer les municipalités qui ont amélioré leur situation depuis les années précédentes de celles où la situation s’est détériorée. Le palmarès sert de levier afin d’inciter les élu.e.s à apporter les correctifs nécessaires pour améliorer la santé des rivières dans lesquelles sont rejetées les eaux usées.

Peut-on se baigner dans la rivière des Prairies?

Actuellement, aucune aire n’est aménagée pour la baignade, mais il est possible d’y pratiquer des activités nautiques telles que le canot, le kayak ou de profiter du bateau-taxi.

Érosion des berges

L’érosion des berges de la rivière des Prairies semble être attribuable à des causes naturelles. Par exemple, les crues printanières de 2017 et 2019, qui ont causé d’importantes inondations, sont responsables d’une grande partie de l’érosion. Le courant de la rivière a aussi sa part de responsabilité. Présentement, le mur de soutènement Simon-Sicard, situé à la hauteur d’Ahuntsic, agit comme frein, mais il est à risque de bris alors que des berges aménagées de végétation réduiraient plus efficacement les risques d’érosion.

La Fondation Rivières est allée constater l’état des berges municipales de Laval à l’été 2022. L’objectif : à partir de ses observations, interpeller les élu.e.s municipaux à aménager les berges en respect de l’environnement. Un aménagement adéquat permet entre autres de diminuer le transport de sédiments que génère le ruissellement de la pluie vers la rivière, en plus de servir d’habitat naturel à la faune aquatique – favorisant une saine biodiversité. La Fondation est toujours en discussion avec la Ville de Laval à ce niveau.  d’habitat naturel à la faune aquatique – favorisant une saine biodiversité.

La centrale hydroélectrique de la Rivière-des-Prairies nécessite la présence du barrage Simon-Sicard, dont le mur de soutènement sert à retenir les eaux et protéger les berges. Situé à la hauteur d’Ahuntsic, le mur d’environ 1 km se fait vieux (presque centenaire). À des fins de sécurité, Hydro-Québec a agi dans l’urgence pour éviter un bris en empilant d’énormes roches qui bloquent l’accès aux berges. L’occasion était pourtant belle afin d’aménager des berges végétalisées et créer un espace public permettant un minimum d’accès à l’eau, permettant entre autres aux embarcations non motorisées d’accoster. Le Comité citoyen pour la Promenade du Sault et la Fondation Rivières sont intervenus auprès d’Hydro-Québec, qui a proposé une bonne solution permettant de redonner accès aux berges.

Offrir un accès à l’eau pour tout le monde

Il existe quelques sites pour s’adonner à des activités nautiques (canot, kayak, planche à pagaie, etc.) sur la rivière des Prairies, notamment le long de la route Champlain. Or, aucun espace de baignade public n’est aménagé. Trop de courant? À voir. Une eau de trop piètre qualité? Certainement pas. Si la qualité de l’eau est affectée par les débordements d’eaux usées en cas de pluie, une douzaine d’endroits affichent une qualité de l’eau satisfaisante pour s’y baigner par temps sec, selon les données historiques du Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA).

La centrale hydroélectrique de la Rivière-des-Prairies nécessite la présence du barrage Simon-Sicard, dont le mur de soutènement sert à retenir les eaux et protéger les berges. Situé à la hauteur d’Ahuntsic, le mur d’environ 1 km se fait vieux (presque centenaire). À des fins de sécurité, Hydro-Québec a agi dans l’urgence pour éviter un bris en empilant d’énormes roches qui bloquent l’accès aux berges. L’occasion était pourtant belle afin d’aménager des berges végétalisées et créer un espace public permettant un minimum d’accès à l’eau, permettant entre autres aux embarcations non motorisées d’accoster. Le Comité citoyen pour la Promenade du Sault et la Fondation Rivières sont intervenus auprès d’Hydro-Québec, qui a proposé une bonne solution permettant de redonner accès aux berges.

Aidez-nous en adoptant la rivière des Prairies

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière des Prairies pour :

  • Une eau de meilleure qualité
  • Prévenir l’érosion des berges
  • Démocratiser l’accès aux berges
2 

Personnes ont adopté cette rivière

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Reçu de charité – Nouveau! La Fondation Rivières émet des reçus de dons déductibles d’impôts, peu importe le montant. Un reçu vous sera envoyé par courriel au début de l’année 2023.

Les organisations qui s'impliquent sur le terrain avec nous 
  • Comité citoyen pour la Promenade du Sault
La rivière des Prairies a été adoptée par 

Partagez la rivière des Prairies