Adoptez une rivière – Rivière Batiscan

Rivière Batiscan

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière Batiscan pour :

  • Réduire l’impact de la pollution agricole sur la qualité de l’eau
  • Préserver le caractère naturel de la rivière et ses écosystèmes grâce au démantèlement du barrage de Saint-Narcisse

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Crédit photo : Simon Couturier

La rivière Batiscan est une porte sur l’arrière-pays imposant qu’est la Mauricie. Tout juste à son entrée, à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, l’ampleur de sa fougue se sent : les cascades grondent, bouillonnent. Leurs agitations sont un terreau fertile à l’imagination : que se passe-t-il donc en amont, dans ces vastes forêts mauriciennes? À moins d’une heure de Québec et de Trois-Rivières, la Batiscan reste accessible tout en étant un passage tumultueux vers l’énigmatique…

∗ Pour une meilleure expérience et pour plus de contenu, veuillez accéder à nos portfolios sur un ordinateur.

Nom Abénaquis

Patiskô (« le camp Batiste »)

Nom Wendat

Ektuhnthe (« porter sur le dos »)

Longueur

196 km

Source

lac Édouard

Région

Mauricie

Débit moyen

1 086 m3/s

Dénivellation totale

375 m

Au paradis du canot-camping

La Mauricie ne compte pas moins de 17 500 plans d’eau! Cette richesse hydrique fait d’elle l’une des régions les plus agréables où partir à l’aventure en canot-camping. Le Saint-Maurice est particulièrement prisé à la hauteur du parc national de la Mauricie; en marge, la rivière Mattawin et la Batiscan ont également beaucoup à offrir. On oublie vite la gestion parfois casse-tête de l’équipement et du portage, les aléas météorologiques et les moustiques dès que se pointe l’adrénaline générée par certaines rapides… toujours suivie d’une bonne dose de plénitude!

La chute du Neuf, une vedette préservée

En plein cœur du village de Notre-Dame-de-Montauban, la chute du Neuf a connu un succès inattendu : une chute très similaire était illustrée sur le billet de cinq dollars de la Banque du Canada de 1954. Plusieurs venaient alors constater de leurs yeux la beauté de cette chute, qui s’est vite fait appelée la chute du Cinq-Piastre. Cette chute a fait l’objet d’un projet de construction d’un barrage hydroélectrique, mais elle a été sauvée par l’opération Adoptez une rivière il y a 20 ans. Elle n’est pas la seule : quelques années auparavant, la chute des Ailes a été épargnée grâce au travail du groupe citoyen Les Ami(e)s de la Batiscan et du cofondateur de la Fondation Rivières, Alain Saladzius. Puis, en 2005, leurs forces ont été unies pour sauver la chute du Deux!

Crédit photo : Simon Couturier

Adoptez la rivière Batiscan

Votre don permet de garder les rivières belles au naturel

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Les Enjeux

Qualité de l’eau

Les ouvrages de surverse le long de la rivière Batiscan débordent fréquemment, affectant ainsi la qualité de l’eau. D’ailleurs, certaines des stations d’épuration de la région n’atteignent pas leurs cibles de conformité réglementaire. Les pratiques agricoles ont aussi un effet néfaste sur la qualité de l’eau.

Depuis 2020, la Fondation Rivières divulgue la liste des municipalités qui se démarquent quant à l’intensité de leurs déversements d’eaux usées dans les cours d’eau, incluant la rivière des Batiscan. Cet exercice permet de distinguer les municipalités qui ont amélioré leur situation depuis les années précédentes de celles où la situation s’est détériorée. Le palmarès sert de levier afin d’inciter les élu.e.s à apporter les correctifs nécessaires pour améliorer la santé des rivières dans lesquelles sont rejetées les eaux usées.

Peut-on se baigner dans la rivière Batiscan? 

De nombreuses plages bordent la rivière, mais elles sont souvent privées et leur accès est possible en déboursant un montant journalier. C’est le cas du parc de la rivière Batiscan où il est possible de se baigner à condition de payer les frais d’entrée au parc.

Découvrez les parcours canotables de la rivière Batiscan

Accédez à la carte de Canot Kayak Québec et Eau Vive Québec

Parcours canotables - Eau vive Québec et Canot Kayak Québec

Pollution agricole

Les terres agricoles sont vastes en bordure de la rivière Batiscan. La MRC des Chenaux, située à l’embouchure de la rivière, détient à elle seule 95 % de territoires agricoles sur l’ensemble de sa superficie, par exemple. Malheureusement, des polluants agricoles tels que le phosphore, le nitrite et le nitrate contaminent la rivière depuis plusieurs années.

Le projet de construction d’une mégaporcherie à Saint-Adelphe soulève des inquiétudes quant aux conséquences de l’épandage de lisier de porc sur la qualité de l’eau de la rivière Batiscan. La Fondation Rivières a ajouté sa voix à celle du regroupement citoyen Vers un val vert ainsi que d’autres organismes et expert.e.s dans une lettre ouverte pour demander au ministère de l’Environnement d’avoir recours à un article de la Loi sur la qualité de l’environnement, qui permettrait la tenue d’un Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour consulter la population, entre autres. (Celui-ci s’enclenche pour la construction d’une porcherie de 4 000 porcs; le promoteur du projet compte diviser ses installations en trois porcheries de 3 999 porcs chacune.) Malheureusement, la réponse du ministre est claire : il n’entend pas utiliser son pouvoir discrétionnaire ni revoir les règles d’attribution d’autorisations. La Fondation continuera de suivre ce dossier de près.

Barrage hydroélectrique abandonné

Le barrage hydroélectrique de Saint-Narcisse, construit en 1904, n’est plus en fonction depuis 2018. Puisqu’il ne produit plus d’énergie, et qu’il en coûterait plus cher de le remettre en service plutôt que de le démolir (30 millions $), ce barrage n’a pour ainsi dire que des effets négatifs. À commencer par fragmenter un milieu naturel riche de biodiversité, ici peuplé de l’esturgeon jaune et du doré jaune, notamment. Cette fragmentation, qui survient tant lorsqu’un barrage est actif ou inactif, isole les espèces de la même famille entre elles, ce qui peut mener à la propagation de certaines maladies. Des études d’impact environnementales sont en cours afin d’évaluer les répercussions du démantèlement.

En 2021, Hydro-Québec a pris la décision de le démanteler pour redonner à la rivière son caractère naturel. Les travaux devraient débuter en 2025, ce qui, à nos yeux, est une grande victoire : la faune et la flore pourront enfin retourner à leur état originel. Nous suivons le dossier de près en vue du début des travaux.

Crédit photo : Simon Couturier

Aidez-nous en adoptant la rivière Batiscan

La Fondation Rivières pose des actions concrètes pour préserver les rivières du Québec à l’état naturel, le plus possible. 

Adoptez la rivière Batiscan pour :

  • Réduire l’impact de la pollution agricole sur la qualité de l’eau
  • Préserver le caractère naturel de la rivière et ses écosystèmes grâce au démantèlement du barrage de Saint-Narcisse
6 

Personnes ont adopté cette rivière

En cliquant sur Adoptez la rivière, vous quittez le site internet de la Fondation Rivières pour être redirigé vers un formulaire de don sécurisé de notre partenaire Démocratik, notre gestionnaire de relation client.

Reçu de charité Nouveau! La Fondation Rivières émet des reçus de dons déductibles d’impôts, peu importe le montant. Un reçu vous sera envoyé par courriel au début de l’année 2023.

Les organisations qui s'impliquent sur le terrain avec nous 
  • Les Ami(e)s de la Batiscan
  • Eau-Vive-Batiscan
  • Chute Libre 
La rivière Batiscan a été adoptée par 

Partagez la rivière Batiscan