Fondation Rivières logo blanc

Faites un don

Près d’une centaine de personnes ont participé au Grand Splash au Vieux-Port de Montréal

Grand Splash 2022 - nos événements

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, le 1er juillet 2022 – De nombreux et nombreuses citoyen.ne.s se sont lancé.e.s à l’eau au Vieux-Port de Montréal pour le traditionnel Grand Splash, une initiative de Fondation Rivières. Alors que le Port de Québec inaugure aujourd’hui le tout premier bain portuaire en Amérique du Nord, la mobilisation à Montréal a pour but de réclamer l’équivalent au Quai Jacques-Cartier, où l’eau est pratiquement toujours propre et l’accès sécuritaire.

La conseillère associée à la mairesse, Alia Hassan-Cournol, était sur place : « L’accès aux berges, on y croit depuis toujours. Grâce à Fondation Rivières, on a de plus en plus de données sur la qualité de l’eau et [l’accès à la baignade] au centre-ville, on y croit. Mais ça doit se faire aussi ailleurs à Montréal, de façon sécuritaire et ça, c’est notre priorité. », a-t-elle mentionnée.

L’ancien député de Québec Solidaire, Amir Khadir, s’est mouillé pour la cause : « Ce que fait la Fondation est génial, mais elle ne pourra pas à elle seule régler le problème. Comment composer avec la propriété privée qui bloque l’accès aux berges aux citoyens? Ça prend un changement législatif et une décision politique importante. ». Malgré le caractère insulaire de Montréal, ses berges restent encore largement inaccessibles : sur près de 170 km de rives, 120 km sont privées et 50 km seulement sont accessibles au public.

Du côté de la scène artistique, le chanteur et fondateur du groupe Clay and Friends, Mike Clay, a été l’un des premiers à se lancer à l’eau. Le groupe assurait la présidence d’honneur de cette édition. La thématique de l’eau est un élément central dans la démarche de la formation, qui a établi son quartier général à Verdun, le seul endroit muni d’une plage publique près du centre de Montréal.

Un énorme potentiel de baignade dans le Vieux-Port

L’eau du bassin Jacques-Cartier est d’excellente qualité par temps sec, c’est-à-dire une période sans pluie au minimum 48 heures avant l’échantillonnage. Selon les données du Réseau de suivi des milieux aquatiques (RSMA) de la Ville de Montréal, elle a rencontré les normes de baignade (maximum de 200 UFC/100mL) dans plus 95 % des prélèvements en période estivale, de 2003 à 2021. Après un épisode de forte pluie, il suffirait de fermer l’accès à la zone de baignade sur une période de 24 à 72 h, comme à la plage de Verdun – la durée de fermeture variant selon l’importance des débordements des réseaux d’égout.

« Un bassin portuaire au Vieux-Port aurait le potentiel de devenir un réel icône touristique pour Montréal. L’inauguration d’un lieu de baignade à cet endroit représenterait un geste significatif de la part de la Ville en matière de transition écologique et d’adaptation aux changements climatiques. » souligne André Bélanger, directeur de Fondation Rivières.

La Fondation et le Jour de la Terre – à l’origine du Grand Splash de Montréal en 2003 – ont sollicité une rencontre avec les dirigeant.e.s de la Société du Vieux-Port de Montréal pour comprendre les freins qu’ils voient à l’ouverture d’une zone de baignade. À l’heure qu’il est, Fondation Rivières n’a pas eu de retour.

Rappelons qu’un projet de bain portuaire au bout du Quai de l’Horloge avait été abandonné à l’été 2020. Installé dans le fleuve Saint-Laurent, à l’extérieur de la zone protégée du Vieux-Port, ce projet de bain portuaire était exposé à un fort courant, contrairement au bassin Jacques-Cartier.

Une eau de qualité à plus de 50 endroits autour de l’île

Ce n’est pas qu’au Quai Jacques-Cartier où l’eau est de bonne qualité : la Fondation a relevé, plus tôt cette semaine, l’existence de 51 sites accessibles à partir des rives de l’île de Montréal où l’eau est de bonne qualité pour la baignade en temps sec. La Ville a tout ce qu’il faut pour devenir un modèle nord-américain d’accès aux berges, alors qu’elle ne compte que trois accès publics gratuits au public sur plan d’eau naturel : la plage de Verdun, le Parc-nature du Cap-Saint-Jacques et la plage du parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard (fermée présentement).

Le début d’une série de Grand Splash

Plusieurs Grand Splash auront lieu à travers la province, entre le 1er et le 10 juillet, afin d’interpeller les élu.e.s et les décideurs à l’importance d’aménager des accès publics gratuits à la baignade et d’y assurer la qualité de l’eau. La population est invitée à sauter à l’eau dans plusieurs endroits : en plus de l’événement principal au Vieux-Port de Montréal, Trois-Rivières, Saint-Lambert, Sainte-Anne-de-Sorel, Sainte-Martine et Saint-Denis-sur-Richelieu, et seront aussi de cette édition.

À propos de Fondation Rivières

Depuis 20 ans, Fondation Rivières œuvre à préserver, restaurer et mettre en valeur le caractère naturel des rivières et contribue à assurer la qualité de l’eau et l’accès à l’eau pour la population québécoise. La Fondation organise depuis 2019 La semaine du Grand Splash.

-30-

Consulter les sites où la qualité de l’eau permet la baignade sur les berges de Montréal :
https://fondationrivieres.org/carte-potentiel-de-baignade-montreal/

Programmation complète : https://grandsplash.ca/deuxieme-edition/

Photos : https://bit.ly/3nMPGNn

Source :
Sophie Lachance
Chargée aux communications et à la mobilisation
Fondation Rivières
514-272-2666, poste 307
communications@fondationrivieres.org

Faites une différence

Découvrez comment prendre action pour la protection des rivières et cours d’eau du Québec en vous inscrivant à notre infolettre. 

Suivez-nous

Notre numéro d’organisme de bienfaisance : 14505 9911 RR0002

Roches_Hugo Clement_Unsplash_OS

Faites un don pour protéger les rivières et les cours d'eau du Québec

La Fondation Rivières et une organisation a but non lucrative qui voit à la préservation, la restauration et la mise en valeur du caractère naturel et écologique des rivières.

French