Fondation Rivières logo blanc

Bassin versant de la rivière L’Assomption et de la zone Saint-Laurent Évaluation des systèmes de traitement des eaux usées

Nos projets

Pleins feux sur ce qui affectent la qualité d’eau de la rivière L’Assomption et de la zone Saint-Laurent

Suite à la campagne de financement Adoptez la rivière L’Assomption en avril 2018, Fondation Rivières a réalisé une évaluation de performance des systèmes municipaux de traitement des eaux du bassin versant de la rivière L’Assomption et de la zone Saint-Laurent. Les objectifs : identifier les problématiques d’assainissement qui subsistent entre 2014 et 2016 et produire un rapport qui sert d’outil d’information aux décideurs municipaux, aux groupes d’intérêt et au public. À la demande de la Corporation de l’Aménagement de la Rivière L’Assomption (CARA), un bilan d’élimination du phosphore a aussi été réalisé.

Crédit : JP Gagnon/Corporation de l’Aménagement de la Rivière L’Assomption (CARA)

Délimitation des cinq zones d’études des ouvrages municipaux de traitement des eaux usées dans la zone Saint-Laurent.

Services

État de situation

•  Compilation des données Système de suivi des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux (SOMAE) 

•  Interprétation de schémas et de données de suivi

• Réalisation d’un bilan comparatif d’enlèvement du phosphore

Diagnostic et plan d’action

• Entretiens téléphoniques avec de nombreux services d’assainissement des eaux

• Production d’un tableau synthèse des pistes d’actions suggérées

partenaires

• Corporation de l’Aménagement de la Rivière L’Assomption (CARA)

• Saint-Côme

• Sainte-Béatrix

• Sainte-Émélie-de-l’Énergie

• Saint-Jean-de-Matha

• Grand Joliette

• Saint-Donat

• Chertsey

• Saint-Ambroise-de-Kildare

• Crabtree

• Saint-Jacques

• Sainte-Marie-Salomé

• Saint-Esprit

• Saint-Calixte

• Saint-Lin-Laurentides

• Saint-Roch-de-l’Achigan

• L’Épiphanie 

• L’Assomption

Afficher tous les partenaires Réduire la fenêtre

Méthodologie

0
Stations d'épuration
0
Ouvrages de surverses
0
Recommandations

Les données brutes du Suivi des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux usées (SOMAEU) 2014-2016 ont été obtenues de trois sources différentes, soit la Corporation de l’Aménagement de la Rivière L’Assomption (CARA), le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Sur les 27 entités identifiées, 21 ont participé à un entretien téléphonique ou ont envoyé des réponses par écrit (78 % de participation). Les zones d’étude ont été créées en combinant plusieurs bassins hydrographiques afin d’obtenir un nombre conséquent d’entités dans chaque zone. Dans l’ensemble, ce projet a conduit à la synthèse des informations et un diagnostic de performance, sur la base de trois volets : caractéristiques des entités, performance des stations d’épuration et performance des réseaux et ouvrages de surverse.

Durée de l'étude

L’évaluation des systèmes de traitement des eaux usées s’est échelonnée d’avril 2018 à février 2019.

CONSTATS

Un peu plus du quart des stations ont un système de traitement adéquat, mais un réseau sanitaire devant être amélioré

Un peu moins d’un quart des stations ont un réseau sanitaire respectant les exigences du MELCC, mais doivent améliorer leur performance de traitement des eaux usées.

Près de la moitié des entités doivent améliorer leurs performances de leur station d’épuration et de leur réseau sanitaire.

Des investissements à l’échelle des bassins versants sont requis afin d’adresser les interventions les plus pertinentes au maintien de la qualité de l’eau de la zone Saint-Laurent et de l’environnement.

Quel est l’état de la qualité de l'eau de la zone Saint- Laurent ?

Suite à cette étude, Fondation Rivières et la ville de L’Assomption ont lancé un projet collaboratif pour étudier le potentiel de baignade de la rivière L’Assomption. En utilisant une nouvelle technologie d’analyse rapide fournie par l’école Polytechnique et le laboratoire de Sarah Dorner, ils ont pu révéler que la rivière est généralement de bonne qualité en été, malgré sa mauvaise réputation. Depuis, la ville a ouvert une plage publique au parc Léo-Jacques et effectue une surveillance en continu de la qualité de l’eau.

Pour aller plus loin