Fondation Rivières logo blanc

Plainte concernant un dépôt à neige polluant la rivière Magog

Montréal, le 17 juillet 2018
TRANSMISSION PAR COURRIEL


Monsieur Daniel Savoie
Directeur régional
Direction régionale du Centre de contrôle environnemental de l’Estrie et de la Montérégie
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et
de la Lutte contre les changements climatiques
770, rue Goretti
Sherbrooke (Québec) J1E 3H4


Objet : Plainte concernant un dépôt à neige polluant la rivière Magog

Monsieur,


Nous soumettons à votre attention que les eaux de fonte provenant du dépôt à neige no 1 situé sur la rue Saint-Patrice Est, à Magog, contiennent beaucoup plus que la concentration de 30 mg/l de matières en suspension permise. Cette situation se produit dans 47 des 66 échantillons analysés de 2003 à 2017, soit 71 % du temps d’avril à juillet-août. Les concentrations dépassent souvent 100 mg/l et ont atteint 525 mg/l en 2011.

Les rapports d’inspection que nous avons consultés ne traitent pas de cette problématique qui perdure depuis l’ouverture du site en 2003. Nous notons également que les concentrations d’huiles et graisses ne sont plus indiquées précisément depuis 2013. La capacité du lieu a été fixée à 160 000 mètres cubes, alors qu’il était question de 80 000 mètres cubes à l’étude préliminaire. Le bassin de sédimentation a-t-il été
augmenté en conséquence?

Le Guide d’aménagement des lieux d’élimination de neige du Ministère mentionne pourtant, à l’article
4.3, qu’il ne doit pas y avoir de rejet d’eau « non traitée » dans l’environnement et que le dépôt de surface
doit respecter les objectifs de qualité décrits, notamment 30 mg/l en MES et 5 mg/l en huiles et graisses.
Espérant être informé des démarches que vous entreprendrez, veuillez agréer, Monsieur, à l’expression de
nos meilleurs sentiments.

Alain Saladzius, ing., FIC
Président, Fondation Rivières

Photo : Aditya Vyas/Unsplash

Inscrivez vous à notre infolettre →

Vous aimerez aussi

Thématiques qui pourraient vous intéresser