La Fondation Rivières -logo blanc
Faites un don
Search
Fermez ce champ de recherche.

Méthodologie d'analyse - 25 grandes rivières sauvages menacées

Nous avons effectué un important travail de recherche et d’analyse avec quelques données publiques disponibles et des discussions avec des experts plus ou moins proches d’Hydro-Québec, puisque cette dernière refuse de communiquer ces informations sous prétexte qu’il s’agirait d’un secret commercial.. Faute de mieux, nous avons favorisé le critère le plus important, le débit des rivières. Notre liste comporte des rivières qui ont un débit supérieur à 100 m3 par seconde.

Accès aux données

Nous avons fait la liste des 25 rivières menacées au meilleur de nos connaissances, en nous basant principalement sur le débit (m3/seconde) mesuré par le Centre d’expertise hydrique du Québec sur 514 rivières non harnachées au Québec. De cette liste, nous avons ciblé 25 rivières dont le débit variait entre 102 m3/seconde pour la rivière Inuksuac et 2 096m3/seconde pour la rivière Koksoak dans le Nunavik (Nouveau-Québec).

Cette information de base est la plus probante pour identifier le potentiel hydroélectrique des rivières puisque les données de puissance (MW) ne font pas partie des données publiées par le MELCCFP. Nous avons eu des informations partielles datant de 2012 concernant la puissance de certaines rivières par le biais des bases de données de la BANQ.

Éléments pour identifier les grandes rivières à potentiel hydroélectrique

Si le débit est le principal critère permettant d’évaluer la puissance et le potentiel en mégawatts d’une rivière, ce n’est pas le seul. Pour bien faire les choses, il aurait fallu prendre en compte le dénivelé, car il permet de décupler la puissance et de faire tourner les turbines grâce à la force de l’eau qui s’écoule. Le dénivelé doit être pris en compte de façon spécifique sur certaines distances et par portions distinctes, ce qui complexifie l’évaluation. Nous n’avons donc pas pu le considérer dans notre analyse.

 

Rivière du Petit Mécatina, 2016, crédit photo: Christian Hudon
Rivière du Petit Mécatina, 2016, crédit photo: Christian Hudon

Le dénivelé et la présence de chutes favorisent la construction de réservoirs pour de grands barrages. Pour une analyse plus complète, il faut aussi évaluer la configuration du bassin versant aux abords de chaque rivière, en sachant, par exemple, qu’une vallée facilite la création de réservoirs et la capacité de stockage du réservoir. Ces informations n’ont pas été considérées dans notre analyse, du fait du manque de données disponibles et de la complexité du couplage de ces différents critères entre eux.

La capacité hydraulique des bassins versants est très complexe à évaluer, elle nous indique le mouvement de l’eau d’une rivière et la capacité maximale que le territoire ou un futur barrage peut canaliser. Elle se compose de tous les paramètres précédents, et du cumul de leurs interactions: capacité du bassin versant, dénivellation, forme du bassin versant pour créer un réservoir offrant de la puissance et débit de la rivière. Nous n’avons pas eu à accès à ces différentes données et leur analyse, vu le refus d’accès à l’information d’Hydro-Québec.

Pas de centrales au fil de l’eau?

Nous avons choisi de ne pas considérer les centrales au fil de l’eau dans notre classification, car ces centrales utilisent la force hydraulique courante sans création de réservoirs et de barrages. Ces centrales sont de moindre importance au niveau de la puissance hydroélectrique, car il n’y a pas suffisamment de débit dans les rivières l’hiver, ce qui rend ce type de production inutile en période de pointe hivernale. Il est très peu probable que des centrales au fil de l’eau soient développées par Hydro-Québec, même si elles pourraient l’être par le privé.

Agissez pour protéger nos dernières grandes rivières sauvages

Dites à vos élus que vous tenez à la protection des rivières

Demande d’accès à l’information refusée par Hydro-Québec

Nous avons cherché à obtenir la liste des grandes rivières naturelles où le développement de grands barrages à réservoir est envisageable incluant le nom de la rivière, la superficie du bassin versant, le volume d’énergie envisageable en mégawatts, la puissance envisagée en TWh et la superficie du réservoir estimé. Cependant, en novembre 2023, nous avons essuyé un refus de la part d’Hydro-Québec à notre demande d’accès à l’information. 

Hydro-Québec nous a répondu que la divulgation de ces renseignements pourrait nuire à des transactions commerciales d’ententes ou de contrats, nuire aux intérêts économiques de la société d’État et à leur compétitivité. Hydro-Québec nous a répondu qu’il est impossible de partager ces informations, car elles tiennent du secret commercial, alors que ces données devraient relever du domaine public. La compétitivité évoquée est pour le moins surprenante alors qu’Hydro-Québec détient un monopole.

La culture du secret chez Hydro-Québec pouvait se défendre à une époque où la société d’État souhaitait rester concurrentielle dans ses activités d’exportation sur les marchés internationaux. Il est difficile de justifier ce manque de transparence aujourd’hui, alors que les exportations sont réduites au minimum et qu’on dispose de tous les détails sur les gisements éoliens au Québec, l’autre grande filière de production.

Par chance, nous avons toutefois eu accès à des personnes-ressources proches d’Hydro-Québec qui nous ont aidé à identifier la méthode de recherche pour cibler les grandes rivières comportant un potentiel hydroélectrique important.

Données brutes des rivières sauvages menacées

Nom de la rivièreDébit module (m3/s)Longueur (km)Dénivellation (m)Bassin versant (km2)MW potentiels*
Koaksoak209613415137010
Nottaway115872441865786
George871475463416993100
Baleine (Grande riv. de la)701418427427353000
Baleine (à la)589400600318571100
Harricana57748330529267
Arnaud (Payne) et Pelletier (Hamelin)56826215849469460
Feuilles (aux)55638618342476700
Aguanish1642576715776
Ashuapmushuan31319327015908
Bell (Nottaway 0807)4502416422222
Broadback38145139620849
Decoumte (Povungnituk 0973)14929037813701
Innuksuac10239623610280
Magpie1792906107640850
Mélèzes (aux)65427225842735380
Moisie44943553319192
Nastapoka17540236613364500
Natashquan36937857916110
Olomane1372574725439
Petit Mécatina (du)429451610195801200
Petite riv. à la Baleine22529042715851670
Pontax1601932448133
Saint-Augustin2921934279510
Saint-Paul165,91613477370

Faites une différence pour l'environnement

Devenez membre de la Fondation en faisant un don. Votre contribution permet à notre équipe de continuer à se mobiliser pour protéger les rivières et cours d’eau du Québec pour les générations futures. 

Vous avez une question ?

Suivez-nous

Notre numéro d’organisme de bienfaisance : 14505 9911 RR0002

Restez informé de nos actions pour la protection des rivières du Québec