Le refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles grandit : bravo aux citoyens engagés

Rivière des Mille-îles

La Ville de Laval a annoncé le 28 janvier 2021 son souhait d’agrandir le refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles, qui devrait voir sa superficie multipliée par 20. Le refuge aura ainsi près du double de la superficie de Central Park à New York, comme on peut le lire dans le communiqué de la Ville, relayé par Le Devoir. On parle de 568 hectares, soit l’équivalent de près de 800 terrains de football.

Vers un futur meilleur pour l’île Gagnon

C’est un geste important dans la protection de ce magnifique écosystème. C’est aussi une extraordinaire avancée depuis deux ans, alors que les citoyens ne rêvaient pas d’une telle amélioration pour le refuge faunique, puisqu’ils en étaient encore à se battre pour empêcher la destruction de l’île Gagnon.

Nous étions plusieurs de Fondation Rivières à avoir participé en août 2020 à la manifestation sur l’eau organisée par Vigile Mille-Îles. Bravo pour tout ce travail : c’est en grande partie grâce à vous, citoyens engagés, qu’on doit cette belle victoire.

L’île Gagnon ne deviendra pas un refuge faunique pour autant puisqu’elle est déjà habitée. Par contre, c’est un signal fort d’un changement de perspective en matière de développement à Laval. On passe d’une approche « béton » à une approche qui tient compte de la préservation de la nature. Et bien mal avisé sera l’entrepreneur qui voudra bétonner l’île Gagnon à l’avenir…

Crédit photo : Adèle Beausoleil