Fondation Rivières appuie les citoyens de Sainte-Ursule

,

Marc-André Lacas Google Earth La Fondation Rivières sera présente à la consultation publique pour appuyer les citoyens opposés  à un projet de centrale hydroélectrique qui pourrait être réalisé sur le site du parc des Chutes, dans la municipalité de Sainte-Ursule en Mauricie.

Jeudi 14 janvier 2010, 20h

Centre Communautaire Jacques-Charette

Salle J.A. Mayrand

Photo:Marc-André Lacas, Google Earth
5 réponses
  1. Guylaine Couillard
    Guylaine Couillard dit :

    Il y a tellement de solutions efficaces pour réduire notre consommation d`énergie qu`il n`y a plus de motifs plausibles pour continuer d`arnacher nos magnifiques rivières. Je suis une adepte de canot-kayak ainsi que ma famille.Très jeunes, nous avons initié nos enfants à la pratique du canotage. C`est un de leurs sports préférés. C`est incroyable le ressourcement que cela nous procure. Laissons ce bel héritage à nos futures générations!

    Répondre
  2. Johanne Dion
    Johanne Dion dit :

    Je n’ai pas pu trouver aucun communiqué de presse sur la consultation publique à Sainte-Ursule. Vous pourriez nous dire comment çà c’est passé? Est-ce qu’il y a eu de la participation citoyenne? De quel côté se penche la majorité? Quelles ont été vos impressions?

    Répondre
  3. Denise Mercier
    Denise Mercier dit :

    J’habite à Sainte-Ursule et je dois dire que j’ai reçu l’invitation une journée avant la séance. Travaillant ce soir là je n’ai pu assister à la réunion mais lundi je reçois un avis disant que ceux qui sont contre le projet doivent venir signer un régistre ce vendredi. Est-ce une procédure normale lors de référendum d’inviter seulement ceux qui sont conte un projet? La réalité d’un petit village c’est que tout le monde se connait et que tout le monde se juge facilement. Cela exerce une forte pression sur ceux qui ne sont pas habitués à se battre pour leurs idées. si je me fis à la chute à Magnan de Saint-Paulin (petite rivière du loup) gérée par l’Auberge le Baluchon, tout est toujours barré, le site est difficilement accessible. quel avenir réserve-t-on à notre patrimoine naturel?

    Répondre
  4. Elsa Goerig
    Elsa Goerig dit :

    La consultation publique ayant eu lieu le jeudi 14 janvier à Sainte-Ursule n’a donné que peu d’informations aux citoyens. Vendredi le 22 janvier, environ 60 personnes ont été signer le registre pour signifier leur désapprobation ou tout simplement leur désir d’obtenir plus d’informations sur le projet de centrale. Évidemment, plusieurs personnes ne sont pas allées signer, malgré leur opinion défavorable au projet, par crainte du jugement des autres. Sainte-Ursule a donc déposé récemment une soumission à Hydro-Québec Distribution, afin de faire conaître son intention de développer le potentiel hydroélectrique des Chutes de Sainte-Ursule. La municipalité recevra des nouvelles de sa demande en avril.

    D’ici là, je crois que tous les citoyens de Sainte-Ursule, ainsi que tous les résidents du Québec, devraient s’interroger sur le bien-fondé des minis-centrales. L’électricité provenant des forces hydrauliques est certes une énergie renouvelable, mais combien gaspillée. Avons-nous vraiment besoin, en tant que peuple québécois, d’harnacher toujours plus de rivières sans même nous doter au préalable d’une politique solide d’économie d’énergie? Pourquoi une telle course effrénée en avant?

    Répondre
  5. m.betard
    m.betard dit :

    oui je pense qu’il ya effectivement a se poser des questions sur notre democratie locale et municipale . cette consultation a ete en fait un referendum,vu qu,il semble y avoir eu decision et actes consequents. En transposant ces procedes a l’echelle provinciale, ca donnerait un vote sans campagne electorale digne de ce nom,la population ne pourrait voter que pour le “non”, mais vu que la participatin est trop faible, ce serait le “oui” qui l’emporte…….. ou encore pire peut etre…la population aurait le choix entre un candidat A et un B, B invite a voter dans ses propres bureaux mais seulement pour A,,,, vu que la participation est faible c’est quqnd meme B qui l’ emporte … qu’en pensent donc nos maires, et notre depute …..?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *