Effectuer un stage à Fondation Rivières : rencontrez nos nouvelles recrues!

Le soleil revient en même temps que nos activités visant à améliorer la qualité de l’eau ainsi que son accès! L’été s’annonce chargé : une vingtaine de Grand Splash à organiser, plusieurs mandats de suivi de la qualité de l’eau et de dépistage de sources de contamination à livrer, ainsi que plusieurs dossiers de mobilisation citoyenne à défendre… voilà qui nous tiendra occupés!

Pour atteindre nos objectifs, nous avons la chance d’accueillir trois stagiaires pour la période estivale. Les candidates à la maîtrise en gestion de l’environnement, Coralie Massey-Cantin et Marie-Emmanuelle Bossé, ainsi que la future bachelière en génie géologique, Marisol Uriza, apportent un vent de fraîcheur à la Fondation! Quels rôles occuperont-elles? Qu’est-ce qui les a motivés à choisir Fondation Rivières pour accomplir leur stage?

Coralie Massey-Cantin, technicienne de terrain en qualité de l’eau

Coralie Massey-Cantin

« J’ai choisi de rejoindre Fondation Rivières pour mon stage puisque je me considère privilégiée d’avoir toujours eu accès à de l’eau de qualité à proximité. Dès mon jeune âge, mon père me racontait tous les bons souvenirs qu’il avait en planche à voile à Paia, à Hawaï, pendant que je me baignais dans le Lac de l’Achigan et que ma mère me contait ses histoires de voile dans la Baie-des-Brises. Bref, je cherchais un stage qui rejoint mes valeurs; mission accomplie! »

Cet été, Coralie réalisera de l’échantillonnage sur le terrain et participera à des mandats pour évaluer le potentiel de baignade ainsi que pour déterminer les sources de pollution des cours d’eau.

Elle possède plusieurs connaissances sur les milieux humides et hydriques, qu’elle a pu approfondir dans le cadre de sa maîtrise. Coralie a rédigé une analyse de la gestion des écosystèmes de la MRC Haute-Yamaska, suivi des cours sur la gestion durable des eaux pluviales et réalisé plusieurs projets de recherche sur les polluants émergents. Parallèlement, elle est familière avec l’analyse de données en utilisant des logiciels tels que Power BI et Excel, qu’elle a pu mettre à profit dans le cadre du baccalauréat en administration des affaires spécialisé en développement durable et marketing.

Le travail d’équipe est un élément qu’elle valorise, ayant notamment assuré le rôle de vice-présidente Projets du Groupe Humaniterre, un comité étudiant à HEC Montréal axé sur le développement durable.

Marie-Emmanuelle Bossé, chargée de projet à la mobilisation citoyenne

Marie-Emmanuelle Bossé

« C’est un honneur pour moi de me joindre à l’équipe de Fondation Rivières à titre de chargée de projet à la mobilisation citoyenne. Titulaire d’un baccalauréat en communication et présentement étudiante à la maîtrise en gestion de l’environnement, j’y vois l’occasion parfaite de joindre mes compétences afin de communiquer les enjeux d’accès au cours d’eau, et ce, en sensibilisant et en éduquant la population québécoise. Pour moi, c’est aussi l’occasion de faire un réel impact dans ma communauté, tout en favorisant la protection de notre ressource locale la plus précieuse : l’eau. »

Dans le cadre de son stage estival, Marie-Emmanuelle sera chargée de l’organisation de la deuxième édition de La semaine du Grand Splash à travers le Québec. Cette année, pour souligner les 20 ans de Fondation Rivières, 20 Grand Splash sont prévus afin de mobiliser la population pour un meilleur accès à la baignade. Ainsi, Marie-Emmanuelle sera le lien entre la Fondation et les différentes municipalités ou comités organisateurs pour assurer la réussite des événements. 

Avant de se joindre à la Fondation, Marie-Emmanuelle a travaillé quelques années en gestion d’événements, ici et à l’international. Sa débrouillardise ainsi que son sens de l’organisation et du travail d’équipe seront des atouts précieux sur lesquels nous pourrons compter pour l’organisation des Grand Splash où famille et amis seront invités à sauter à l’eau entre le 1er et le 10 juillet prochain. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Marisol Uriza, technicienne de terrain en qualité de l’eau

« La justice sociale et la protection de l’environnement sont des valeurs qui me tiennent à cœur. Après avoir écouté le balado J’aime Hydro et le documentaire Chercher le courant, je savais que Fondation Rivières était l’endroit parfait pour effectuer mon premier stage. La Fondation me permettra de poser des actions concrètes pour protéger les cours d’eau en plus de développer mon expertise sur le terrain et traitement de données. Je vois mon stage comme une occasion idéale pour apprendre! »

À la Fondation, Marisol réalisera plusieurs campagnes de dépistage à l’aide d’échantillonnage. Elle compilera et interprétera les données dans le but de circonscrire les sources de contamination de l’eau.
Détentrice d’un certificat en études environnementales, Marisol est actuellement étudiante au baccalauréat en génie géologique, profil environnement, à Polytechnique Montréal. Elle possède de l’expérience en laboratoires sur les traitements de l’eau potable, ainsi que sur la demande biochimique en oxygène (DBO). Elle sait aussi reconnaître les différents minéraux qui sont susceptibles d’être une source potentielle de contamination des cours d’eau, ce qui lui sera très utile sur le terrain! Marisol est aussi habile sur Python, R, Excel et Autocad, pratique pour le traitement de données et la cartographie des sources de pollution.
Redonner à la communauté est important pour elle. En effet, Marisol est responsable du volet animation du comité Poly-Fi, qui a pour mission de rendre le génie accessible à tous, particulièrement aux jeunes filles et aux enfants issu.e.s de milieux défavorisés, au moyen d’activités scientifiques dans les écoles primaires.