Plage de la promenade Bellerive, bientôt accessible à la baignade

Baignade à Bellerive!

Très bonne nouvelle pour les résidents de l’est de Montréal! La Ville assurera l’accès aux berges au parc de la Promenade Bellerive, à Tétreaultville: il s’agit d’une belle avancée dans l’accès aux berges et à la baignade.

Une revendication qui ne date pas d’hier

Ce parc centenaire est le seul accès au fleuve pour l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Ses pentes douces et la qualité actuelle de ses eaux en font un endroit privilégié pour la création d’un accès à la baignade.

Il a fallu des décennies pour que les citoyens locaux aient enfin une réponse à leur plaidoyer: le projet d’accès au fleuve, après avoir été mis sur pause pendant des années, a été enfin débloqué tout en conservant la plage naturelle du parc.

Ainsi, une aire de baignade délimitée avec sauveteurs et surveillance de la qualité de l’eau verra le jour d’ici l’été prochain.

Une eau de qualité à Bellerive

Deux ans de tests rigoureux effectués sur l’eau aux abords de la Promenade Bellerive indiquent qu’elle est de qualité tout à fait adéquate pour la baignade. Comme c’est trop souvent le cas ailleurs au Québec, le fleuve à la hauteur du parc Bellerive a la réputation d’être dangereusement pollué, ce qui est un mythe. En effet, bien des lieux sont plus propres que nous le croyons et condamner l’accès au fleuve est une pratique du passé.

Il est évident que la surveillance sera de mise, surtout en cas de risque de déversements d’eaux usées. C’est d’ailleurs ce type de surveillance que Fondation Rivières a réalisé cet été à la plage de Verdun, au moyen d’un appareil d’analyse de l’eau à résultats rapides, qui permet de déterminer à temps les pics de contaminations qui requièrent une fermeture temporaire de la plage.

L’importance de l’accès à l’eau et à la baignade

L’accès à l’eau équitable est essentiel pour la protection de nos rivières; bien les connaître et les apprécier permet aux citoyens de voir leur valeur et de se mobiliser pour les défendre. De plus, dans un contexte où les étés deviennent de plus en plus chauds et où les canicules se multiplient, avoir un accès à la baignade pour se rafraîchir devient une question de santé, au-delà des loisirs.

C’est ici que la mobilisation prend tout son sens! En effet, des événements comme la semaine du Grand Splash, en invitant les citoyens à se jeter à l’eau, permettent d’attirer le regard sur ces lieux où la baignade est possible, mais qui est présentement interdite. Nous soulignons d’ailleurs la participation spontanée qui a eu lieu cet été à la Promenade Bellerive, dans l’esprit des ces revendications.

Un Grand Splash spontané pour réclamer l'accès à la baignade dans la Promenade Bellerive
Une participation spontanée, le tout organisé par Suzie Miron,
afin de réclamer l’accès à la baignade dans la Promenade Bellerive

La Fondation suivra de près les développements de ce beau projet pour l’année prochaine!

Sècheresse de rivières

Marchons pour le climat et pour nos rivières!

Le 24 septembre, c’est un rendez-vous mondial pour exprimer l’urgence d’agir pour le climat. Le dernier rapport de l’ONU est clair: nous nous dirigeons vers un naufrage climatique si on s’en tient aux timides engagements déjà pris par les pays. Nous sommes proches d’un point de non-retour dans la montée de la température moyenne du globe et des dommages considérables qui en découlent se font déjà sentir. À la Fondation Rivières, nous les observons déjà sur le terrain.

Entre étiages et inondations

Les changements climatiques constituent des perturbations d’équilibre et le Canada, surtout au Nord, se réchauffe plus vite que le reste de la planète. Or, ces perturbations sont telles qu’il sera de plus en plus difficile de répondre à leur ampleur.

Nos rivières en souffrent en traversant deux extrêmes hydrologiques, parfois durant une même année.

De spectaculaires débordements
Débordement de la Rivière des Prairies à Cartierville en 2017. Source: Indrid Cold

Le changement de régime de précipitation ainsi que l’accélération de la fonte des neiges a amené son lot d’inondations printanières ces dernières années. Rappelons-nous le Saguenay en 1996, la rivière Richelieu en 2011, ou encore la rivière des Prairies en 2017. On ne peut plus se contenter de simplement éviter les constructions en zones inondables, mais il faut agir vigoureusement pour combattre l’érosion des côtes. Le Québec n’est clairement pas adapté à un nouveau régime climatique qui peut comporter des crues extrêmes. Cette année à travers le monde, nous avons aussi pu les observer en Allemagne, en Inde, en Chine ou aux États-Unis. Que risquons-nous l’année prochaine?

De plus, les aménagements actuels avec l’imperméabilisation des sols et le drainage excessif affectent la résilience de nos rivières face à ces changements. Sans végétation ou sol adéquat pour filtrer et contenir l’eau, les réseaux d’égouts et les rivières sont davantage portées à déborder. Il faut donc repenser notre rapport avec l’aménagement du territoire et les bandes riveraines afin de minimiser les crues.

Étiage, climat et niveau des rivières à la baisse
Étiage de rivières - exemple Rivière aux Brochets de 20
Étiage de rivières – Rivière aux Brochets, été 2021.

Le phénomène inverse se produit en été: les points les plus bas des niveaux d’eau, soit les étiages, prendront de l’importance suite à l’augmentation de l’évaporation de l’eau et des sécheresses estivales. Les rivières et le Saint-Laurent ont connu une baisse inquiétante cette année et les écosystèmes aquatiques sont affectés.

En effet, lors d’un étiage extrême, la baisse du niveau d’eau atteint des records, le débit devient minime, et les poissons et autres êtres vivants de l’écosystème riverain et fluvial deviennent exposés à une eau trop basse, trop chaude, trop ensoleillée, avec des concentrations de contaminants plus élevées. Et il va de soi que les sources d’eau potable et nos activités qui dépendent de la rivière sont ainsi mises à mal.

Marchez avec nous!

Il est temps d’intervenir rapidement pour la justice climatique, mais aussi pour nos cours d’eau afin que les régimes naturels des rivières reprennent le dessus. Rejoignez-nous afin de vous faire entendre.

La marche à Montréal dans le cadre de la grève mondiale pour le climat débutera à 13 h, devant le Monument à Sir George-Étienne Cartier. On se voit là-bas?

Grand_Splashlogo_mention(SITE)

Le retour du Grand Splash!

Suite à l’annonce du déconfinement progressif par le gouvernement du Québec, nous sommes extrêmement heureux d’annoncer le retour du Grand Splash!

Depuis la dernière édition de 2019, plusieurs municipalités et organismes nous ont signifié leur grand intérêt à organiser un Grand Splash dans leur région. Nous avons donc décidé de créer La semaine du Grand Splash, qui se tiendra cette année du 26 juin au 4 juillet. Une belle manière de nous retrouver et de profiter des berges, ainsi que des rivières de notre beau et grand Québec.

Vous aimeriez organiser un Grand Splash dans votre région ou vous connaissez des municipalités/OBNL/groupes citoyens qui aimeraient organiser un Grand Splash?


Les demandes doivent être faites via notre nouveau site, créé expressément pour cette initiative : https://grandsplash.ca/ 

Les intéressé.es ont jusqu’au 28 mai pour s’inscrire. 

Nous annoncerons les villes participantes début juin.

Merci et à très bientôt!

GrandSplash_Publication_Twitter_Concours

Concours de vidéos « petit splash deviendra GRAND! »

Montréal, le 29 juin 2020 – Dans le cadre de Juin, mois de l’eau, la Fondation Rivières lance le concours « petit splash deviendra GRAND!» en remplacement cette année du traditionnel Grand Splash. Par cet événement revisité, l’organisation invite les comités citoyens et les individus à présenter les accès publics à l’eau dont ils rêvent. Sous forme de capsule vidéo de moins de 5 minutes, les participants.es doivent décrire un accès à l’eau projeté, indiquer pourquoi le lieu est adapté au public et comment il contribuerait au bien-être de la communauté.

L’objectif du Grand Splash est de sensibiliser les instances politiques et la population québécoise à la qualité et à l’accessibilité publique aux cours d’eau dont le Québec regorge. Comme le mentionnait récemment le directeur général du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), M. Antoine Verville, dans une entrevue intitulée « L’eau, ce patrimoine collectif auquel on n’a pas vraiment accès », l’accès à l’eau est un enjeu majeur au Québec. En effet, les municipalités ont le droit d’en limiter l’accès, comme n’importe quel propriétaire privé. Or, avoir accès aux plans d’eau devrait être un droit universel et c’est entre autres ce que la Fondation Rivières revendique.

Par le passé, le Grand Splash était un mouvement citoyen organisé dans le Vieux-Port de Montréal, en bordure du quai Jacques-Cartier. À cette occasion, les participant.e.s demandaient des aménagements et un suivi de qualité de l’eau afin de permettre la baignade dans le fleuve Saint-Laurent. Afin de mobiliser davantage les acteurs autour de l’accessibilité à l’eau et en faire un événement national, la Fondation Rivières avait prévu élargir le Grand Splash à cinq autres villes du Québec pour l’année 2020.

« Malheureusement, la pandémie empêche la tenue de l’événement, mais nous saisissons l’opportunité pour revoir la formule et l’élargir avec ce concours qui mobilisera des centaines de citoyens. Le concours vidéo permettra bien sûr de mettre en lumière de potentiels sites prometteurs pour la baignade et autres sports nautiques, mais également des lieux pour organiser d’autres Grand Splash lors de la prochaine édition en 2021. Voilà l’idée derrière le slogan petit splash deviendra GRAND. » – Alain Saladzius, président de la Fondation Rivières.

Le concours se déroule du 29 juin au 31 août 2020. Parmi les vidéos reçues, un jury sélectionnera 10 finalistes qui seront soumises au vote populaire. Les réalisateurs et réalisatrices des cinq vidéos « coups de cœur » du public se mériteront :

  • Un kayak
  • Un panier cadeau
  • Le soutien de la Fondation Rivières pour l’organisation de leur Grand Splash 2021

Tous les détails du concours ainsi que les règles de participation se trouvent sur le site www.fondationrivieres.org.

Téléchargez le communiqué

rsz_croisière_2019-09-12_roy

CROISIÈRE BÉNÉFICE ET CONFÉRENCE DE NATHALIE LASSELIN

La Fondation Rivières vous invite cordialement à vivre une expérience exceptionnelle à bord du Petit Navire, une embarcation à propulsion électrique, non polluante et silencieuse !

Vous aurez la chance de rencontrer Madame Nathalie Lasselin, plongeuse et cinéaste passionnée. Elle nous entretiendra sur le Saint-Laurent qu’elle connaît bien pour y avoir effectué un périple de plongée sur toute la longueur de l’Île de Montréal l’an dernier. Conférencière de niveau international, elle nous partagera ainsi sa passion de l’exploration, du dépassement de soi et de la qualité de l’eau. Son nouveau livre: Sous le fleuve, L’ODYSSÉE sera disponible à bord.

Coût du billet: 150 $, incluant la participation à un tirage d’une paire de billets pour un forfait au Bota Bota spa-sur-l’eau.

À bord, bouchées et boissons alcoolisées seront servies.

L’événement se déroulera de 17h à 19h.

*En cas de pluie, l’événement aura lieu le jeudi 19 septembre*

*Si vous voulez contribuer avec cet événement bénéfique et que vous ne pouvez pas y assister, vous pouvez parrainer un.e bénévole ou employé.e!*

Réservez rapidement, les places sont limitées à 24 personnes.

Pour question et enregistrement :
developpement@fondationrivieres.org
438-404-2500

Au plaisir de vous rencontrer et de vivre cette magnifique expérience sur notre beau fleuve Saint-Laurent.

Merci à nos commanditaires:
– Le Petit Navire
– BOTA BOTA

 

 

Affiche 8.5x11 Éco fête familiale (3)

Invitation à la fête Éco-familiale de Saint-Jean-de-Matha ce samedi

La municipalité de Saint-Jean-de-Matha organise le samedi 1er juin 2019 la fête Éco-familiale, un grand événement festif servant à faire rayonner les différents services de la municipalité et à conscientiser les mathaloises et les mathalois (tout comme les gens de l’extérieur) de tout âge à l’importance de la préservation de l’environnement pour les générations futures.

Pour cette occasion, Messieurs Roy Dupuis et Alain Saladzius, respectivement porte-parole et président de la Fondation Rivières, pour laquelle ils sont co-fondateurs, auront le plaisir d’assister à l’édition 2019 de la fête Éco-familiale. Monsieur Saladzius présentera à 11:00 une conférence intitulée Le citoyen au cœur de la protection de l’environnement, dans laquelle il expliquera ce qui a mené à la création de la Fondation Rivières ainsi que les actions pouvant être menées par les citoyens pour aider l’environnement.

Le territoire de Saint-Jean-de-Matha est sillonné par de nombreux lacs et cours d’eau d’une rare beauté. La préservation et la mise en valeur de ces écosystèmes est au cœur des préoccupations de la municipalité,  puisqu’elle croit que ses familles et ses enfants méritent une eau de qualité et en quantité. La Fondation Rivières est fière de pouvoir appuyer cet événement.

En espérant vous y voir en grand nombre!

 

Symposium AICE 2018. Crédit photo : FORMOBILE.

https://formobile.ca/symposium2018/

16 avril : 3e édition d’un important symposium pour la lutte à l’érosion et la gestion des eaux pluviales.

La gestion des eaux pluviales, le contrôle de l’érosion des berges et la restauration des cours d’eau sont trois enjeux de première importance dans l’amélioration de la qualité de l’eau de nos rivières. Entre autres choses, la mauvaise gestion des eaux de pluie cause de nombreux débordements d’eaux usées des réseaux sanitaires, compromettant ainsi les usages et affectant des prises d’eau potable, alors que l’érosion des sols peut provoquer des pertes de terrains, menacer l’intégrité d’infrastructures publiques ou privées et dégrader des milieux riverains.

Intervenants municipaux et professionnels de l’environnement, pour vous aider à bien comprendre les tenants et aboutissants des enjeux mentionnés et apprendre les avancées de pointe sur le sujet, la Fondation vous invite à assister au Symposium 2019 de l’AICE, organisé par FORMobile et l’Association internationale du contrôle de l’érosion.

Ce symposium aura lieu le mardi 16 avril 2019 à l’Université du Québec à Montréal. Pour avoir plus de détails sur cet événement et pour vous y inscrire, rendez-vous au https://formobile.ca/symposium2019/

Si vous voulez rester à jour sur les dernières pratiques de gestion des eaux de pluies, de prévention de l’érosion et de restauration de cours d’eau, ce symposium est un événement à ne pas manquer!

raoul

Journée internationale des rivières – Chanson de Raôul Duguay

En plus de son excellente entrevue à propos de la rivière au Tonnerre, Raôul Duguay nous fait cadeau, en cette Journée internationale des rivières, d’une magnifique chanson dédiée à la beauté de nos rivières, source de vie. Bonne écoute à tous!

 

LA RIVIÈRE

Au milieu de la rivière tout nu sur une île
Au paradis sur Terre pas loin de la ville
L’eau y était si claire si pur était l’air
On passait nuits et jours à boire à l’amour

Il y a si longtemps que j’ai bu à l’amour
Coulent et coulent les jours et j’attends ton retour
La rivière est au courant de nos folles amours
Le saumon de mon rêve remonte la rivière

Mais aujourd’hui sur notre île la vie est fragile
Toute une forêt sur le dos et nos amours à l’eau
Le saumon nage sur le dos il a trop fumé
De l’air tant pollué qu’il faut laver l’eau

Il y a si longtemps que j’ai bu à l’amour
Coulent et coulent les jours et j’attends ton retour
La rivière est au courant de nos folles amours
Le saumon de mon rêve remonte la rivière

Mais sur une autre rivière très loin des affaires
J’ai préservé une île très loin de la ville
La rose chair du saumon l’amour c’est si bon
Nous irons voir éclore le lys à l’aurore

Il y a si longtemps que j’ai bu à l’amour
Coulent et coulent les jours et j’attends ton retour
La rivière est au courant de nos folles amours
Ah! comme la vie est brève quand finit le rêve

Raôul Duguay
Paroles et musique