Vieux-Port de Montréal_Crédit Matias Garabedian

Baignade dans le Port de Québec : une inspiration pour le Vieux-Port de Montréal

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, le 31 mai 2022 – Fondation Rivières se réjouit de l’annonce du Port de Québec d’aménager un bain portuaire dans le bassin Louise dès cet été et estime que la Société du Vieux-Port de Montréal aurait tout intérêt à lui emboîter le pas – le bassin Jacques-Cartier détenant toutes les caractéristiques nécessaires à la baignade. Tout comme le Port de Québec a collaboré avec la Société des Gens de Baignade, Fondation Rivières invite la Société du Vieux-Port de Montréal à faire de même avec la Fondation pour concevoir un tel aménagement.

Fort potentiel de baignade dans le bassin Jacques-Cartier 

Sécurité des baigneurs, eau de qualité, paysage sublime : le bassin Jacques-Cartier dans le Vieux-Port de Montréal détient toutes les caractéristiques propices à l’aménagement d’un bassin similaire à celui du Port de Québec. Par temps sec, l’eau du Vieux-Port de Montréal est en effet d’excellente qualité : dans un tel contexte, elle n’a connu qu’un seul événement de contamination en dix ans, soit entre 2011 et 2021, selon les données du Réseau de suivi des milieux aquatiques (RSMA) de la Ville de Montréal. Après un épisode de forte pluie, il suffirait de fermer l’accès à la zone de baignade sur une période de 24 à 72 h, comme à la plage de Verdun – la durée de fermeture variant selon l’importance des débordements des réseaux d’égout. 

La Société immobilière du Canada lançait en août 2021 la phase initiale du Plan Directeur du Vieux-Port de Montréal visant à revitaliser le Vieux-Port, représentant un investissement de 50 millions de dollars. Or, la Société immobilière du Canada, gestionnaire de la Société du Vieux-Port de Montréal, confiait à Fondation Rivières en 2021 refuser d’intégrer des aires de baignade, considérant que le Vieux-Port est voué à la navigation. « Il suffirait de déplacer la marina d’une centaine de mètres et plus de 800 personnes pourraient se baigner en plein centre-ville de Montréal sans nuire aux activités de navigation », rétorque le directeur général de Fondation Rivières, André Bélanger, qui souhaite un ajustement de vision de la Société. 

Rappelons qu’un projet de bain portuaire au bout du Quai de l’Horloge avait été abandonné à l’été 2020. Installé dans le fleuve Saint-Laurent, à l’extérieur de la zone protégée du Vieux-Port, ce projet de bain portuaire était exposé à un fort courant, contrairement au bassin Jacques-Cartier.  

Des Grand Splash pour revendiquer l’accès aux plans d’eau 

En 2021, Fondation Rivières en collaboration avec la Société des Gens de Baignade ont organisé un Grand Splash dans le Port de Québec afin d’y revendiquer un accès à la baignade. Cette mobilisation s’est faite dans le cadre de La semaine du Grand Splash, une série d’événements festifs annuels lors desquels les citoyen.ne.s sont invité.e.s à se lancer à l’eau à des endroits sécuritaires, qui n’ont pas le statut de zones de baignade publiques, mais qui ont tout ce qu’il faut pour le devenir.

C’est la mobilisation de la Société des Gens de Baignade pour exiger un site de baignade public au bassin Louise dès 1994 qui est d’ailleurs à l’origine de La semaine du Grand Splash, aujourd’hui pilotée par Fondation Rivières. La Fondation salue les efforts et la persévérance de la Société des Gens de Baignade. 

Un enjeu de justice sociale et écologique

Malgré le caractère insulaire de Montréal, ses berges restent encore largement inaccessibles : sur près de 170 km de rives, 120 km sont privées et 50 km seulement sont accessibles au public. Celles-ci sont cependant toutes éloignées du centre-ville et sont concentrées dans l’ouest de l’île ainsi qu’en bordure des rapides de Lachine, là où le transport en commun est déficient. L’aménagement d’une aire de baignade dans le Vieux-Port de Montréal permettrait de pallier ce déséquilibre, en plus de permettre à la population de se rafraîchir en période de canicule. Il s’agirait d’un geste concret en matière de transition écologique, qui s’inscrit dans la stratégie de la Ville de Montréal de lutte et d’adaptation aux changements climatiques.

À propos de Fondation Rivières

Depuis 20 ans, Fondation Rivières œuvre à préserver, restaurer et mettre en valeur le caractère naturel des rivières et contribue à assurer la qualité de l’eau et l’accès à l’eau pour la population québécoise. La Fondation organise depuis 2019 La semaine du Grand Splash, qui se déroule cette année du 1er au 10 juillet. 

-30-

Source :

Sophie Lachance
Chargée de projet aux communications et à la mobilisation 
Fondation Rivières
514-272-2666, poste 307
communications@fondationrivieres.org

Crédit photo : Matias Garabedian