3 gestes à poser pour réduire les débordements d’eaux usées

3 gestes à poser pour réduire les débordements d’eaux usées

Chaque printemps, au Québec, la neige qui fond fait déborder les réseaux d’égouts unitaires. Résultat? Des eaux usées non traitées se retrouvent directement dans les rivières! Voici 3 actions à poser à la maison pour aider à réduire les débordements d’eaux usées.

Garder les lingettes hors des toilettes

Les lingettes humides jetables sont très populaires, particulièrement depuis le début de la pandémie! Comme presque tout produit ménager, il existe des versions prétendument « vertes » et inoffensives pour l’environnement. Malgré ce qui est affiché sur l’emballage, il ne faut jamais se débarrasser des lingettes jetables dans les toilettes.

Lingettes hors des toilettes

L’équipe de Fondation Rivières rencontre fréquemment des responsables municipaux et le constat est clair : les lingettes bloquent les pompes des postes de pompage et entraînent des débordements d’eaux usées non traitées directement dans les rivières. Les lingettes, dans la poubelle! Ou mieux encore : utilisez un chiffon ou un vieux morceau de tissu trempé grâce à l’eau du robinet. Et hop, dans la laveuse pour une réutilisation à l’infini!

Et n’oublions pas, les deux autres grands coupables des bris de pompe :  le gras et les cheveux. Pour les cheveux, utilisez un tamis dans votre lavabo et votre douche. Pour le gras de cuisson et les huiles, récoltez-la dans un vieux contenant et laissez refroidir avant de vous en débarrasser dans le compost (confirmez les types de matières grasses qui sont acceptées par votre municipalité), la poubelle ou dans un écocentre. 

Réduire la pression sur les gouttières

La principale cause des débordements est la surcharge du réseau d’égout par les eaux de pluie ou de fonte. Il est donc important de limiter les volumes captés par les bouches d’égout. 

Dans la nature, le sol joue un rôle d’éponge qui permet d’absorber ce surplus, mais l’abondance de surface bétonnée dans nos villes perturbe ce processus naturel. Voici quelques façons de retrouver les capacités spongieuses de votre terrain.

  • Assurez-vous de débrancher vos gouttières et de les orienter loin des fondations de votre maison;
  • Vous faites refaire votre entrée de garage? Optez pour une option non-asphaltée ou perméable;
  • Récupérez l’eau de pluie pour le jardinage à l’aide d’un baril;
  • Aménagez un jardin de pluie.

Faire preuve de vigilance sur sa consommation d’eau potable

En réduisant votre consommation d’eau potable, particulièrement en période de forte pluie ou de fonte, cela permet de réduire le stress sur le réseau d’égout. Par exemple, si vous pouvez vous le permettre, il est préférable d’attendre après la fin d’une forte pluie pour faire votre lessive ou démarrer votre lave-vaisselle. Utiliser une toilette ou un pommeau de douche à faible débit est aussi un bon moyen de réduire de façon durable votre consommation d’eau. 

Malgré la grande abondance d’eau douce à l’échelle du pays, les sources locales d’approvisionnement de plusieurs régions sont précaires. Pour en finir avec le mythe de l’eau inépuisable, on vous suggère un récent documentaire de La semaine verte sur la question.

Si collectivement nous nous y mettons, ces gestes peuvent contribuer à réduire les débordements d’eaux usées dans les rivières!