Articles

Exporter nos surplus d’électricité aux États-Unis : un pari toujours gagnant pour le Québec?

,

Invitation à un panel d’experts en énergie: le lundi 29 mai à 12 h 15, à la Maison du développement durable.  Ce panel est organisé par la coalition SOS mont Hereford et le Regroupement des organismes environnementaux en énergie (ROEÉ).

Les panélistes se pencheront sur les questions suivantes:

Le contexte énergétique est-il encore favorable à l’exportation d’énergie?

Les coûts sociaux et environnementaux des projets d’Hydro-Québec sont-ils internalisés ?

Le Québec pourrait-il tirer son épingle du jeu grâce à l’exemplarité de ses projets d’exportation?

Le projet Northern Pass passe-t-il le test de la rentabilité et de l’énergie verte ?

LIEU: Maison du développement durable à la Salle du Parc, 50, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal.

QUAND? Le lundi 29 mai à 12 h 15

PANÉLISTES INVITÉS:

Jean-Pierre Finet, expert en efficacité énergétique au Québec, au Canada et sur la scène internationale. Il a œuvré au sein de Power Smart à Vancouver, et a dirigé le Fonds en efficacité énergétique. Il est actuellement analyste au ROEÉ.

 

 Philip Raphals, co-fondateur et directeur général du Centre Hélios, expert des politiques énergétiques viables et président du Comité aviseur sur les énergies renouvelables du Low Impact Hydropower Institute (LIHI), aux États-Unis.

Le ROEÉ invite la Régie de l’énergie à la prudence face aux demandes politiques du ministre Arcand

Crédit photo : Ronald Raymond

Crédit photo : Ronald Raymond

La Régie de l’énergie a récemment tenu des audiences relatives à une demande du ministre Arcand concernant des mesures susceptibles d’améliorer les pratiques tarifaires dans le domaine de l’électricité et du gaz naturel.   Le ROEÉ (Regroupement des organismes environnementaux en énergie), dont fait partie la Fondation Rivières, a produit une analyse exhaustive et un bilan de sa participation à ces audiences sous forme de communiqué.  Selon le ROEÉ, la Régie devrait en outre profiter de cette occasion pour recommander au Ministre de réglementer Hydro-Québec dans ses activités de production.

Les tarifs d’énergie et la commande politique du ministre Arcand

Mémoire du ROEÉ

 

 

Ciné-débat: Indépendance énergétique

Projection de « Chercher le courant » et discussion sur l’indépendance énergétique du Québec avec Denis McCreaddy (producteur), Daniel Breton (MCN21) et Martine Ouellet (député).

Mardi 11 octobre à 18h

Au Café des Arts, local J-6170, pav. Judith Jasmin (UQAM)

Événement Facebook

Séance d’informations gaz de schiste

Invitation de Mobilisation gaz de schiste Mont-Saint-Hilaire – Beloeil

OÙ : Ville de Mont-Saint-Hilaire, 99 rue Centre civique, Pavillon Jordi-Bonnet, salle Nature en mouvement

QUAND : 20 septembre 2010 de 19 h 00 à 22 h 00

OBJECTIF : Informer la population de Mont-Saint-Hilaire, Beloeil et la région des enjeux et de l’impact liés à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste dans notre région.

INVITÉS :

Monsieur Pierre Batellier, coordonateur Développement durable et responsable pédagogique du DESS Gestion et développement durable, HEC Montréal

Madame Lucie Sauvé, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement, Université du Québec à Montréal

La soirée est ouverte à tous sans frais. Elle sera suivie d’une période de questions et d’échanges.

Pour plus d’information contactez : Pierre Brazeau (450-467-2007)

Lancement du Mouvement Vigilance Énergie

Fondation Rivières joint les rangs de ce nouveau mouvement pour faire face à l’urgence et à l’ampleur du gâchis en matière de choix et de stratégies énergétiques au Québec ces dernières années. La première mobilisation du groupe aura lieu ce dimanche 12 septembre et Yann Perreau sera le porte-parole de la Fondation. Rendez-vous Place Riopelle 14h, devant le Palais des Congrès de Montréal.

Lire le communiqué de lancement du Mouvement Vigilance Énergie

Le Parti Québécois salue le lancement de ce mouvement, lire leur communiqué

Détails de la manifestation Alertes! du dimanche 12 septembre

Revisitez la campagne vidéo Avec Énergie lancée en 2009 par Fondation Rivières et Nature Québec


Deux événements importants à ne pas manquer! (Montréal)

Vendredi 10 septembre, Forum Urgence Énergie

forum_urgence_energie

Dimanche 12 septembre, mobilisation contre pétrole&gaz

GP

Fondation Rivières participe à ces deux événements, venez en grand nombre!!!

Manifestation NON à un Québec nucléaire

,

Le 18 août prochain, manifestation devant le Parlement du Québec pour dire NON aux déchets radioactifs, NON aux mines d’uranium, tout simplement NON à un QUÉBEC NUCLÉAIRE !

dejeunersurlherbesisurDès midi, venez joindre les gens et portez du jaune pour montrer clairement votre désaccord avec un Québec nucléaire.

**********

Cet événement est organisé par Sept-Îles Sans Uranium, en collaboration avec la Coalition Pour que le Québec ait Meilleure Mine! et le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire.

VISIONNAIRES PLANÉTAIRES

Un documentaire engageant.
Réalisé par Sylvie Van Brabant, Québec, 2009

Ce documentaire suit la quête de Mikael Rioux, un jeune activiste natif de Trois-Pistoles. C’est Christian De Laet, 80 ans, pionnier du mouvement environnemental canadien qui est son guide et son mentor. Il envoie Mikael à la rencontre de visionnaires qui ont créé des projets innovateurs pour l’avenir de la société.

http://films.onf.ca/visionnaires-planetaires/

Dès le vendredi 4 décembre 2009, au cinéma Beaubien à Montréal

Hydro-Québec reçoit le prix Noirceur

Publié le 14 novembre 2009

Photo: Armand Trottier, archives La Presse

Photo: Armand Trottier, archives La Presse

La Presse Canadienne
Sherbrooke

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec a décerné samedi son nouveau prix de la Noirceur à Hydro-Québec lors de son congrès annuel qui se déroulait à Sherbrooke.

Le prix de la Noirceur «récompense» l’organisme public qui manifeste le moins de transparence et pose le plus d’obstacles à la diffusion de l’information.

Pour le jury qui a examiné les candidatures soumises par les journalistes, Hydro-Québec a essayé de cacher des informations de grand intérêt public, a nié le problème en faisant sciemment perdre son temps à une journaliste, mais a aussi saboté sa recherche par derrière.

La seconde place est revenue au Conseil de bande de Betsiamites sur la Côte Nord qui impose désormais un «laisser-passer» aux journalistes qui veulent entrer sur son territoire, sous peine de se faire arrêter par la police.

La troisième place est attribuée au maire de Roxton Falls, Jean-Marie Laplante, qui refuse de répondre au journal local à cause d’un reportage qui mettait en lumière des agissements illégaux de sa municipalité.

Le jury de ce premier prix de la Noirceur était formé d’Alain Gravel de Radio-Canada, de Michel Jean de TVA et de Vincent Marissal de La Presse.

Par ailleurs, le Conseil supérieur de la langue française a décerné samedi le prix Jules-Fournier 2009 à Mme Isabelle Hachey, journaliste au quotidien La Presse. Le prix Jules-Fournier est décerné depuis 29 ans à un journaliste des médias écrits québécois pour sa contribution exemplaire à la diffusion d’un français de qualité.

HYDRO-QUÉBEC : MORATOIRE COMPLET ET EXAMEN PUBLIC INDÉPENDANT

COMMUNIQUÉ   – Pour diffusion immédiate

HYDRO-QUÉBEC

MORATOIRE COMPLET ET EXAMEN PUBLIC INDÉPENDANT

MONTRÉAL, LE 6 OCTOBRE 2009 – Fondation Rivières demande un moratoire immédiat sur toutes les actions et engagements d’Hydro-Québec, incluant toute hausse des tarifs d’électricité pour les contribuables, jusqu’à ce qu’ait été réalisé un examen, par une Commission indépendante d’experts, de toutes les opérations, investissements et engagements d’Hydro-Québec. Fondation Rivières rappelle qu’Hydro-Québec n’est pas soumis la vérification indépendante du Vérificateur général du Québec, que la Régie de l’énergie n’a aucune juridiction sur la nouvelle production et que le BAPE n’examine que l’aspect environnemental des projets. La Commission parlementaire actuelle examine, en 8 heures à peine, sans aucun groupe d’experts à ses côtés, des investissements de plus de 15 milliards de dollars et des contrats engageant tous les contribuables, un procédé tout à fait irresponsable.

Fondation Rivières fonde sa demande de moratoire sur plusieurs éléments dont :

  1. La gestion irresponsable de la centrale thermique de Bécancour et sa fermeture jusqu’à au moins 2016-17 selon le Plan stratégique d’Hydro-Québec, et qui enverra plus de 1,5 milliards $ des contribuables aux actionnaires albertains de TransCanada Energy;
  2. Des contrats signés très coûteux avec des promoteurs privés qui engagent des paiements probables d’Hydro-Québec jusqu’à 700 millions $ par année, en période d’énormes surplus énergétiques. Rappelons qu’une Commission indépendante de Colombie-Britannique vient justement de dénoncer, dans un scénario similaire, les achats privés de BC Hydro qui mettent en péril les finances de la province;
  3. Les nouveaux projets hydroélectriques et de Gentilly II qui amènent le coût de production d’électricité largement au-dessus des prix des marchés à l’exportation, dans un contexte de surplus gigantesques qui font déjà chuter les prix. Non seulement la situation entraîne des pertes qui pourraient être colossales pour les Québécois, mais ceux-ci se retrouveraient à subventionner les achats américains, et donc, les compétiteurs de nos PME.

Fondation Rivières croit que la hausse de tarifs envisagés servira notamment à éponger, via les consommateurs résidentiels notamment, les pertes, mauvaises décisions et engagements privés de la Société d’État.

Fondation Rivières demande l’arrêt de tout nouveau projet, des signatures de contrats privés, incluant les petits barrages privés dont l’appel d’offres se termine le 17 novembre prochain, le non-renouvellement des contrats des petits barrages privés issus de l’APR-91 et leur transfert éventuel au public, ainsi que la mise sur pied d’une Commission publique d’examen.

«  Toute décision qui engage des milliards derrière des portes closes, est une catastrophe annoncée pour les citoyens. Ils finissent toujours par payer. » conclut Anne-Marie Saint-Cerny, directrice.

– 30 –

Anne-Marie Saint-Cerny –  514-272-2666