Articles

Projets en cours pour stopper la pollution du St-Laurent

,

Contamination toxique du Saint-Laurent: Deux projets sont enfin en cours pour stopper la contamination près de l’autoroute Bonaventure à Montréal. Il faudra un suivi adéquat de la performance du partenariat public-privé (projet fédéral) et de la disposition des eaux contaminées (projet de la Ville de Montréal).

Voir ces deux articles du Journal de Montréal.

Protéger le Saint-Laurent 

Nettoyage d’un des sites les plus toxiques du Québec

 

 

Bienvenue à Gabriel Cliche, notre nouveau Chargé de projets

gc_20170604

Détenteur d’un baccalauréat en environnements naturels et aménagés de l’Université Laval ainsi que d’un diplôme d’études collégiales en assainissement des eaux du Cégep de Saint-Laurent, Gabriel Cliche se spécialise dans la gestion et la protection des ressources hydriques. Fort de ses nombreuses expériences professionnelles et académiques en analyse statistique, en rédaction, en recherche documentaire, en exploitation de systèmes de traitement d’eau potable et usées, en échantillonnage ainsi qu’en aménagement du territoire, il verra à l’identification de sources de pollution pour différentes rivières et au développement de stratégies visant à la mise en place de solutions concrètes avec le milieu.

Gabriel se joint à notre équipe à compter du 11 septembre prochain.

Offre d’emploi

 

Offre d’emploi

Chargé.e de projet – Assainissement des eaux

La Fondation Rivières est présentement à la recherche d’un.e chargé.e de projet afin d’identifier les principales sources de pollution d’origine municipale ou industrielle selon une approche par bassin versant.

Principales responsabilités

  • Établir des bilans de performance des stations d’épuration et réseaux;
  • Identifier les sources de pollution résiduelles;
  • Développer des contacts avec les municipalités et les intervenants locaux;
  • Élaborer les plans d’intervention avec les acteurs concernés.

Description du poste

Il s’agit d’un poste de stagiaire créé, en partie, grâce à une subvention d’ECO – Canada.  Certaines règles encadrant l’embauche et le déroulement du stage s’appliquent.  Le choix du candidat ou de la candidate devra notamment être approuvé par ECO – Canada.  Le ou la stagiaire sera supervisé.e par un ingénieur sénior spécialisé en traitement de l’eau.  Le poste est permanent et la personne choisie pourra rester à l’emploi de la Fondation après le stage d’un an.

La personne embauchée sera appelée à évaluer la performance de nombreux systèmes d’assainissement des eaux dans différents bassins versants. A l’aide des informations présentées dans les plans directeurs de l’eau des organismes de bassins versants et des données de performance des systèmes d’assainissement municipaux (stations d’épuration, ouvrages de surverses, gestion des eaux pluviales) et industriels, elle devra identifier les différentes sources de pollution résiduelles pour différents bassins versants.

La personne embauchée établira un contact avec les municipalités et organismes du territoire afin de partager les constats et identifier les solutions optimales aux plans technique et économique. Elle  soutiendra les intervenants pour qu’ils mettent en place les projets de construction ou de gestion des eaux afin de réduire la pollution et l’économie de l’eau potable.

Critères d’embauche

  • Diplôme collégial ou universitaire en génie civil, en environnement, en géographie ou en biologie, avec des connaissances en assainissement des eaux;
  • Doit être âgé.e de 30 ans ou moins;
  • Être citoyen canadien, résident permanent ou réfugié (être légalement autorisé à travailler au Canada);

Profil recherché

  • Intérêt marqué pour l’environnement;
  • Sens de l’initiative et de l’organisation;
  • Autonomie;
  • Facilité d’apprentissage et aisance à travailler dans un environnement flexible;
  • Connaissance de la suite Office, notamment de Excel;
  • Bonne maîtrise du français parlé et écrit, l’anglais constituant un atout;

Conditions de travail

  • Poste à temps plein;
  • Salaire à discuter;
  • Lieu de travail basé à Montréal;
  • Possibilité de télétravail;
  • Date de début: 11 septembre 2017;

Pour postuler

Si ce poste vous intéresse, veuillez transmettre votre curriculum vitae accompagné d’une lettre de présentation avant le 12 août 2017 à l’adresse suivante : administration@fondationrivieres.org

Seules les personnes retenues pour une entrevue seront contactées. Les entrevues se dérouleront entre le 14 et le 19 août. Si vous avez des questions, vous pouvez appeler au 514 924-2013.

RAPPEL: Notre deuxième Soirée Rivières aura lieu le 19 juin prochain au bar la Quincaillerie

,

Pour sa deuxième Soirée Rivières, la Fondation est heureuse d’accueillir Guy Coderre qui prononcera la conférence: «Vulnérabilité des stations de purification de l’eau de la région métropolitaine de Montréal  en cas de déversement d’hydrocarbures.»  Cette soirée bénéfice est au profit de la Fondation et nous demandons une contribution volontaire.

Guy Coderre est enseignant au Centre national de formation en traitement de l’eau de la Commission scolaire des Trois-Lacs depuis 20 ans.  Il y a quelque temps, il a réalisé une étude concernant le projet d’Oléoduc Énergie Est, étude qui portait sur l’évaluation des impacts d’un déversement prolongé d’hydrocarbures sur les stations d’épuration impliquées.  Les conclusions sont alarmantes.

Nous vous attendons… venez entendre Guy et lui poser des questions tout en prenant un verre.

Le 19 juin 2017 à 19h30 au bar:

la-quincaillerie_blanc-sur-noir

980 Rachel est à Montréal (près de Christophe-Colomb)

http://barlaquincaillerie.tumblr.com/

514 524-3000

Cet événement organisé par la Fondation Rivières est commandité par la Caisse du Plateau-Mont-Royal

logo_caisse-du-plateau-mont-royal

Conférence de Guy Coderre sur les déversements d’hydrocarbures

,

La Fondation Rivières vous invite à assister à la conférence qui sera prononcée par Guy Coderre le 3 mai prochain.  Cet événement est organisé par le Conseil régional de l’environnement de Laval, le Centre d’interprétation de l’eau, Oléoduc Laval en amont et Éco-Nature.  M. Coderre nous fera la démonstration que les filières de traitement des stations de purification actuelles n’ont pas été conçues pour détecter ou éliminer les hydrocarbures. Il nous exposera les risques liés au transport d’hydrocarbures en région métropolitaine et nous amènera à conclure qu’en cas de déversement majeur, il n’y a aucun plan B réaliste pour faire face à la situation.

Date : Mercredi 3 mai, 19h à 21h
Lieu : Salle André-Perrault, C.I.EAU, 12, rue Hotte, Laval, H7L 2R3
Tarif : Gratuit

À NOTER: Dans le cadre de nos Soirées Rivières, nous aurons le plaisir d’accueillir  M. Guy Coderre  le 19 juin prochain au bar la Quincaillerie.   Détails à venir. 

la-quincaillerie_blanc-sur-noir

Le ministre Heurtel revient sur sa décision

Bravo au ministre Heurtel, à Alexandre Shields du Devoir, à Sylvain Gaudreault porte-parole en environnement au PQ, au ROBVQ et à la Fondation Rivières. Une erreur majeure a été évitée en cette Journée mondiale de l’eau.  Allez lire l’article du Devoir.

Volte-face du ministre Heurtel

Pour un portrait plus global des enjeux, nous vous invitons également à aller lire la lettre ouverte de Roy Dupuis (qui ne se trouve que dans la version numérique du Devoir).

Lettre ouverte de Roy Dupuis

Le gouvernement restreint l’accès aux données sur les eaux usées

Crédit le Devoir

Crédit photo – Le Devoir

Le gouvernement va mettre en place dès le 1er avril des mesures qui auront des conséquences importantes sur l’accès à l’information concernant les rejets d’eaux usées.  La Fondation Rivières, les groupes environnementaux et de citoyens, Environnement et Changement climatique Canada et les organismes de bassins versants se sont vu refuser l’accès aux informations permettant de vérifier la conformité des stations d’épuration aux normes de rejets et de débordements.  Les organismes de bassins versants ont pourtant été mandatés par le gouvernement pour assurer le suivi des ouvrages d’assainissement.

Allez lire l’article publié ce matin dans le Devoir, ainsi que la lettre ouverte de Roy Dupuis.

Québec verrouille l’accès aux données sur les eaux usées

Lettre ouverte de Roy Dupuis

Le Parti Québécois a questionné le Ministre Heurtel à l’Assemblée nationale et publié le communiqué de presse suivant:

Le Parti Québécois a la défense de l’eau dans son ADN

Québec Solidaire a pour sa part souligné l’importance de maintenir les efforts pour protéger les Grands Lacs :

QS fait adopter une motion à l’Assemblée nationale

Traitement des eaux usées : une centaine de municipalités continuent de déverser dans nos cours d’eau

,

flushgate

Une centaine de municipalités peuvent continuer de déverser leurs eaux usées sans traitement et sans aucune conséquence. Pour en savoir plus long sur cette situation troublante, consultez cet article du Devoir :

Le Devoir a mis en ligne la liste des municipalités situées dans l’Est du Québec, au Saguenay / Lac-Saint-Jean et en Abitibi.

Et tel qu’expliqué dans cet autre article, à Sainte-Pétronille, sur l’Ile d’Orléans, c’est même le ministère des Transports qui empêcherait un projet d’assainissement d’aller de l’avant. Entre-temps les eaux usées s’en vont au fleuve…