Articles

Le Saint-Laurent – un joyau à découvrir pour mieux le protéger

, ,

Le documentaire Québec Profond sera diffusé en première à Canal D ce soir, le 25 avril à 22h, et en reprise le vendredi 27 avril à 13h. Découvrez les secrets de cette richesse en compagnie de Patrick R. Bourgeois, cinéaste, et de Geneviève Bilodeau, comédienne et marraine du Saint-Laurent avec la Fondation Rivières et Nature Québec. Vous pourrez regarder ce documentaire sur internet en cliquant ici.

Le documentaire sera également présenté à la Maison du développement durable de Montréal, le mercredi 16 mai à 18h30, par la WWF-Québec.

De plus, une conférence avec Patrick R. Bourgeois, intitulée Merveilleux Saint-Laurent, est organisée par la SNAP Québec le lundi 14 mai à 19h30 à la Maison du développement durable.

Rivière Richelieu : Un rapport dresse un premier portrait régional de la performance des ouvrages d’assainissement municipaux

, ,

Montréal, le 5 avril 2018 – La qualité inquiétante de l’eau de la rivière constatée en juillet 2017 par les canotiers qui ont parcouru la rivière Richelieu lors de l’événement Le Richelieu en 24h a incité la Fondation Rivières à identifier les sources de pollution d’origine municipales. Cette étude, une première à l’échelle d’un bassin versant, a permis de constater que les déversements d’eaux usées demeurent nombreux et que l’absence de planification dans les travaux à réaliser démontre une gestion aléatoire des infrastructures. Le rapport recommande une nouvelle approche pour que les municipalités soient accompagnées dans l’identification et de la résolution des problèmes environnementaux les plus importants au niveau du bassin versant.

La Fondation Rivières a ainsi colligé les données d’exploitation des années 2014 à 2016 pour 31 systèmes d’assainissement, soit 26 sur le Richelieu et cinq sur le Saint-Laurent. Seulement six des 31 systèmes répondent à toutes les exigences, autant à la station d’épuration que dans le réseau de conduites qui transportent les eaux. Des 31 entités municipales invitées par la Fondation Rivières à discuter des résultats, 22 d’entre-elles, soit 71 %, ont participé à une discussion sur les observations et les actions requises au cours des prochaines années afin de diminuer les rejets dans les différents cours d’eau.  Ces données et discussions ont ensuite été interprétées et évaluées afin de dresser un portrait régional synthétique et représentatif des principaux défis en assainissement. Le travail a également permis de constater une certaine anarchie dans le choix des projets et la gestion des subventions qui ne sont pas nécessairement allouées selon des objectifs environnementaux prioritaires. La Fondation Rivières recommande que les organismes de bassins versants soient appelés à jouer un rôle prépondérant dans l’identification des priorités.

Le rapport Évaluation de performance des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux – Bassin versant de la rivière Richelieu et de la zone Saint-Laurent, années 2014 à 2016, est disponible sur le site web de la Fondation.

Pour lire un article du Journal de Montréal, dans lequel certains constats s’appuient sur ce rapport, cliquez ici.

La Fondation Rivières est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’œuvrer à la préservation, la restauration et la mise en valeur du caractère naturel des rivières – tout autant que de la qualité de l’eau.

-30-

 

Pour informations :

Alain Saladzius, FIC, ing.
Président
514 924-2013
presidence@fondationrivieres.org

Gabriel Cliche, B. Sc. A.
Chargé de projets
514 272-2666 poste 23
campagnes@fondationrivieres.org

Parce que nous aimons la rivière L’Assomption, elle mérite notre attention!

« Notre belle région s’est développée autour de la rivière L’Assomption. Protégeons-la ! »
Jean-François Bergeron
Président de la campagne de financement

La Fondation Rivières et Nature Québec lancent une campagne de financement afin de réaliser les recherches nécessaires à l’amélioration de la qualité de l’eau de la rivière L’Assomption. Ces fonds serviront à évaluer la performance des 27 systèmes d’assainissement municipaux, identifier les améliorations requises et soutenir les municipalités dans leurs efforts pour obtenir les budgets nécessaires aux travaux prioritaires.

Le lancement de la campagne se fera lors d’un 5 à 7 qui se tiendra au Musée d’art de Joliette, le jeudi 19 avril 2018. Un billet de courtoisie sera remis pour chaque don de 250 $ et plus.

Lors de cette soirée, Yann Perreau, riverain de la rivière Ouareau et parrain du bassin versant de la rivière L’Assomption, livrera une courte prestation musicale. Du vin et des hors-d’oeuvre seront servis.

Aussi, le président de la campagne, M. Jean-François Bergeron, président de NORDIKEAU, vous entretiendra sur son engagement face à la protection de l’environnement et de l’eau.

M. Christian Simard, directeur général de Nature Québec, vous entretiendra sur certains enjeux relatifs à la préservation de l’environnement.

Enfin, M. Alain Saladzius, cofondateur et président de la Fondation Rivières, décrira le déroulement de la campagne Adoptez la rivière L’Assomption.

Pour adopter la rivière L’Assomption, il suffit de se rendre sur ce site web : http://adoptezlarivierelassomption.com/

Pour l’événement Facebook:
https://www.facebook.com/events/938730992975921/

Pour toute information, vous pouvez écrire à administration@fondationrivieres.org ou appeler au 514 272-2666 poste 23.

NOUVEAU : La liste des rivières adoptées

La campagne Adoptez une rivière! a été lancée en 2002. Cette campagne se voulait au départ un outil de mobilisation et de sensibilisation citoyenne autour des enjeux menaçant les rivières du Québec. Celle-ci a connu deux vagues : la première en 2002, lors de son lancement, et une autre en 2012. La campagne de 2002 a permis notamment l’arrêt de 36 projets de petites centrales hydroélectriques et l’émergence de projets écotouristiques tel celui du parc de la Rivière Batiscan. La deuxième vague a également permis de mobiliser les militants autour de plusieurs enjeux en lien avec la santé de nos rivières.

Aujourd’hui, la campagne est un processus continu. L’objectif principal demeure de mobiliser et d’éduquer la population de la province ainsi que les gens ayant à cœur la santé de nos rivières, mais également d’amasser des fonds, en collaboration avec Nature Québec, pour nous permettre de réaliser davantage d’activités de mobilisation et d’éducation. Tous les détails sont indiqués sur la page Adoptez une rivière!

Jusqu’à présent, il nous manquait un élément pour illustrer les avancées de cette campagne : la liste à jour des rivières adoptées, ainsi que le nombre d’adoptant.e.s par rivières. C’est ce que nous avons le plaisir de vous présenter officiellement aujourd’hui. La liste se trouve sur la page : Rivières adoptées

Ceci permettra au public de voir quelles rivières ont été adoptées jusqu’à maintenant et, nous l’espérons, incitera les gens à adopter une rivière de leur choix. Les adoptions sont non-exclusives, c’est-à-dire que vous pouvez être plusieurs à adopter une même rivière. Pour 2018, nous souhaitons atteindre l’objectif de 40 rivières adoptées et 60 adoptant.e.s.

C’est donc une invitation à adopter VOTRE rivière!

Jean-François Bergeron désigné sentinelle de la rivière l’Assomption

La Fondation Rivières et Nature Québec sont fiers de s’associer avec Monsieur Jean-François Bergeron, président de NORDIKEAU, à titre de sentinelle pour la protection de la rivière l’Assomption, épine dorsale de la région de Lanaudière.

Résidant riverain de la rivière Noire et impliqué dans la protection de l’environnement et plus particulièrement dans la gestion des infrastructures de traitement des eaux potables et usées de toutes sortes depuis 25 ans, Monsieur Bergeron a également été administrateur de l’organisme de bassin versant « Corporation d’aménagement de la rivière l’Assomption » (CARA) de 2006 à 2011. Il contribua notamment à la réalisation de différentes études visant à quantifier les apports en phosphore, un contaminant important dans le bassin versant de la rivière l’Assomption.

Lire la suite… 

Cliquez ici si vous souhaitez adopter la rivière L’Assomption ou une autre rivière: J’adopte une rivière

Pour l’année 2017, nous souhaitons…

winter-1882085_1920

 

À vous tous, chers amis de la Fondation, une année 2017 remplie de paix, d’espoir, de projets, de nature et de solidarité. Continuons, en 2017, à améliorer ensemble la situation de nos rivières.

Après une année remplie d’action et une période des Fêtes lors de laquelle nous refaisons le plein d’énergie, voici quelques-uns de nos projets pour 2017 : les Soirées Rivières, lancées en 2016, se poursuivront avec la tenue de conférences portant sur des sujets qui sont aussi chauds que pertinents de par les questionnements qu’ils suscitent. De grandes assemblées de cuisine dédiées à l’eau. Le Guide des Chutes du Québec, un inventaire des endroits majestueux peu connus et facilement accessibles, sera mis en ligne. Il permettra de favoriser l’essor d’un écotourisme et d’un développement régional favorisant ainsi la préservation des rivières. Le projet IMERGé vise le développement d’une application mobile gratuite sur téléphone intelligent pour permettre aux citoyens d’alerter rapidement la Fondation Rivières lors d’un déversement, d’une pollution ou d’une autre situation problématique. La campagne Adoptez une rivière se poursuivra également en partenariat avec le groupe environnemental Nature Québec. Cette année, les rivières Châteauguay, du Nord, l’Assomption, Richelieu et Yamaska feront l’objet d’un bilan de performance et d’un suivi des systèmes d’assainissement des eaux. Enfin, des activités de financement tels des spectacles et rencontres avec certains de nos fidèles supporteurs qui nous offriront des performances uniques et mémorables. Et bien entendu, nous continuerons de surveiller tout ce qui se passe sur vos rivières et d’y réagir.

(Si vous souhaitez nous appuyer dans ou l’autre de ces projets, vous pouvez nous contacter au fr@fondationrivieres.org, devenir membre ou faire un don, unique ou mensuel).

Au plaisir de se recroiser sur le terrain en 2017 !