Articles

Hôtel de ville à Vaudreuil-Dorion: la Fondation Rivières porte plainte

hotel-de-ville-vd

La Fondation a déposé une plainte auprès du ministère de l’Environnement vendredi dernier concernant le projet de construction du nouvel hôtel de ville à Vaudreuil-Dorion.   Un appel d’offres par la ville est actuellement en cours afin d’embaucher des consultants en vue de construire l’hôtel de ville en zone inondable.  La Fondation juge cette décision inacceptable, une intervention du ministère est demandée.

Pour en savoir davantage:

Plainte de la Fondation Rivières

La Presse: article de Kathleen Lévesque

Une AGA réussie et un conseil d’administration renouvelé

L’assemblée générale de mardi dernier fut un succès!… Nous y avons présenté le Rapport annuel des activités réalisées en 2016.  Les participants ont aussi eu l’occasion de prendre connaissance des nombreuses interventions publiques réalisées l’an dernier et d’échanger sur les défis qui nous attendent en 2017.  Nous vous invitons également à lire la sympathique lettre aux membres de Suzanne-G. Chartrand.

2017-05-23-photo-densemble

Nous remercions les deux administrateurs qui quittent le CA, Louis Tremblay et Jacques Gélineau, et accueillons quatre nouveaux administrateurs élus par acclamation : mesdames Ismaëlle Chauvette, Bérengère Cortin et Julie Sabourin, ainsi que monsieur Bernard Belzile. Messieurs Roy Dupuis et Alain Saladzius ont été réélus.

Le nouveau Conseil d’administration a dès mardi soir nommé ses principaux administrateurs :

Alain Saladzius, FIC, ing., président

Guy Garand, B. Sc., vice-président

Dominique Girard, secrétaire-trésorière

 

 

Assemblée générale de la Fondation Rivières: le 23 mai à 19h

N’oubliez pas, notre AGA aura lieu la semaine prochaine: le 23 mai à 19h, au 454 Laurier est à Montréal.   Nous sommes situés dans l’ancien presbytère de l’Église St-Denis, juste en face de la sortie nord du métro Laurier.  Tous les membres actifs sont invités, ainsi que tous ceux et celles qui désirent le devenir.

Ce sera l’occasion pour tous les membres de la Fondation de se rencontrer et de discuter de ce qui s’est passé dans la dernière année.  Ce sera aussi l’occasion de voir dans quelle direction nous voulons aller et comment nous voyons l’avenir de la Fondation Rivières.  Cette année, il y aura des amuse-gueules, du vin et de la bière. Alors pourquoi ne pas venir prendre un verre avec nous?

Ordre du jour

Rapport annuel 2016

 

 

Les AGA, ça peut être le fun!…

Bonjour à tous,

Cette année, l’Assemblée générale annuelle de la Fondation Rivières aura lieu le 23 mai à 19h00, à nos bureaux situés au 454 Laurier est à Montréal (au rez-de-chaussée), face à la sortie nord de la station de métro Laurier.

Nous invitons évidemment tous les membres actifs, mais aussi les anciens membres et ceux qui seraient intéressés à le devenir.

crédit photo : D. Dion

crédit photo : D. Dion

 

Et oui… en général, les AGA, ça rebute souvent les gens.  Voter des résolutions, prendre connaissance des états financiers et du rapport annuel, ça n’a rien d’excitant pour bien du monde.

Mais cette année, nous voulons faire les choses différemment.  Il y aura des amuse-gueules, du vin et de la bière.  Donc, pourquoi ne pas venir prendre un verre avec nous?

Un état de la situation sera présenté concernant la gestion de l’eau au Québec et les conséquences de la nouvelle Loi sur la qualité de l’environnement.  Il y aura aussi l’élection de nouveaux membres pour des postes à combler sur le Conseil d’administration.  Bon évidemment, nous devrons quand même vous présenter quelques chiffres et résolutions, on ne s’en sort pas.

Cette année surtout, nous voulons VOUS entendre. Nous voulons connaître vos suggestions au sujet de l’orientation de la Fondation Rivières pour l’année à venir.  Quelles doivent être ses priorités?  Devrait-elle revoir son fonctionnement?

Alors c’est un rendez-vous: mardi le 23 mai à 19h00.

Pour l’efficacité énergétique

Récemment, Écohabitation a lancé une pétition pour que le nouveau règlement sur l’efficacité énergétique soit appliqué dès maintenant. Cela permettrait de créer de nombreux emplois et d’économiser des quantités considérables d’électricité pour ainsi protéger nos rivières contre les projets de barrages qui sont encore nombreux.

Signez la pétition en grand nombre!
Lisez le communiqué de presse d’Écohabitation.
Pour plus d’information, visitez le site d’Écohabitation.

Protégeons la Yamaska

La rivière Yamaska est reconnue comme l’affluent le plus pollué du fleuve St-Laurent. Afin de réhabiliter et de préserver ce cours d’eau, la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska a lancé une pétition que vous êtes invités à signer et à faire circuler.

 

Gaz de schiste: manifestons-nous!

 Lundi 24 octobre 2011 se tiendra le Colloque de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) où Lucien Bouchard offrira une conférence d’ouverture très tôt le matin. Des gens de partout au Québec et même des  Îles-de-la-Madeleine y seront.

Mobilisez vos troupes et venez vous faire entendre dès 7h am!

Où? Devant l’hôtel Hilton Bonaventure (900 de la Gauchetière, Montréal).
Quand? Lundi 24 octobre de 7h à 13h.
Comment? Avec pancartes et instruments pour faire du bruit.

Pour plus d’informations ou faire circuler dans vos milieux, visitez la page Facebook.

Shannon: on demande du respect pour les citoyens!

Depuis déjà plusieurs mois, nous étudions, en collaboration avec le Regroupement «Sauvons la Jacques-Cartier », les documents que nous avons pu obtenir concernant le projet de centrale hydroélectrique sur la Jacques-Cartier. Nous y avons constaté de graves lacunes et avons déposé des plaintes officielles aux organismes et ministères impliqués, dont une concernant la signature du registre des 16 et 17 mai derniers.

Dernièrement, la Municipalité a refusé de divulguer d’estimation détaillée des coûts sous prétexte qu’elle ne voulait pas nuire à l’appel d’offres. Cet appel d’offres est terminé depuis le 15 septembre, mais le rapport en question n’est toujours pas sur le site de la Municipalité. Pourquoi encore autant de cachoteries?

Mercredi le 28 septembre, tous les citoyens de Shannon recevront une lettre où nous expliquons tous les problèmes que nous avons découverts dans ce projet. Nous demandons à la Municipalité de respecter ses citoyens électeurs en partageant toute l’information dont elle dispose.

Lisez la lettre que nous avons fait parvenir aux citoyens de Shannon
Lisez la lettre que nous avons fait parvenir à la Municipalité au début septembre 2011
(incluant l’analyse des enjeux de l’appel d’offres)
Lisez la lettre que nous avons fait parvenir à la Municipalité en février 2011
(incluant l’analyse détaillée du projet par un ingénieur)

Autres documents

Directives environnementales du MDDEP
Organigramme de la Municipalité mentionnant BPR
(La Municipalité a tout récemment changé son organigramme et BPR n’y figure plus!)
Dessin de BPR

 

Ste-Ursule: signez le registre!

,

Nous encourageons tous les résidents de Ste-Ursule à signer le registre en grand nombre afin d’ouvrir un débat démocratique et éclairé sur le projet de centrale au Parc des Chutes.

Quand? jeudi le 1er septembre 2011, de 9h à 19h
Où? au bureau municipal (215, rue Lessard)

Pour ceux qui ne résident pas à Ste-Ursule, nous vous encourageons à écrire au maire, aux élus provinciaux et fédéraux ainsi qu’aux médias qui s’intéressent au projet.

Lisez la lettre explicative qui a été distribuée à tous les résidents de Ste-Ursule.

Voici quelques articles parus récemment:

Saint-Ursule à l’heure du registre, Martin Lafrenière, Le Nouvelliste
Sainte-Ursule (les chutes électriques), Lettre ouverte de Julien Mineau, chanteur de Malajube, Voir
Sainte-Ursule – Le projet de minicentrale pourrait coûter jusqu’à 30 % plus cher qu’annoncé, Louis-Gilles Francoeur, Le Devoir
Libre opinion – Assez, le saccage du territoire québécois !, Lettre d’opinion de René Boulanger, Le Devoir
– Dernière sortie avant le registre, L’Écho de Maskinongé
– Patrimoine naturel à préserver, Lettre d’opinion de Patricia Julien, Le Nouvelliste
– Un projet de mini-centrale hydroélectrique menace un rare site mycologique, Louis-Gilles Francoeur, Le Devoir
– La tension monte à Ste-Ursule, Krystel Dubé, CKOI 106,9
– Centrale hydroélectrique: des citoyens inquiets à Ste-Ursule, Martin Lafrenière, Le Nouvelliste
– Le projet de centrale hydroélectrique de Sainte-Ursule soulève des craintes, Radio-Canada
– Une chute à piton ou un projet rentable?, Marie-Claude Paradis-Desfossés, TVA Nouvelles
– Rencontre d’information: ce qu’ils ont dit, Pierre-Louis Paquin, L’Écho de Maskinongé

 

Ste-Ursule: faites entendre votre voix!

En analysant bien tous les documents que la Municipalité a mis en ligne ainsi que ceux que nous avons obtenus,  nous avons découvert plusieurs anomalies. Pour cette raison et parce qu’il s’agit d’un projet injustifié dans un magnifique parc, nous participerons à la rencontre d’information organisée par la Municipalité. En compagnie du comité pour la sauvegarde des chutes de Sainte-Ursule et de plusieurs citoyens engagés, nous en profiterons pour poser plusieurs questions et continuer de demander un peu plus de transparence à la Municipalité en diffusant toutes les informations dont elle dispose.

En attendant, voici plusieurs documents que la Municipalité n’a pas publiés:

Devis de service professionnel sur invitation (appel d’offres)
Rapport d’estimation détaillée des coûts de BPR
Analyse financière (20 ans)
Analyse financière (40 ans)
Débit de la rivière Maskinongé, à Ste-Ursule
Rapport de validation technique (extraits photographiés)

Lisez l’article paru le 23 août dans l’Écho de Maskinongé.

Voyez la lettre et l’invitation que nous avons adressées aux citoyens et aux élus de Sainte-Ursule, mais qui s’adressent également à tous les québécois.

Dates à retenir:

Jeudi, 25 août, 19h30 – Rencontre d’information à la Municipalité
C’est l’occasion pour chacun de poser des questions à la Municipalité afin de favoriser un processus démocratique et transparent.

Samedi, 27 août – Visite explicative du site projeté
En compagnie d’un ingénieur de la Fondation Rivières et de spécialistes, découvrez les conséquences réelles que pourraient avoir le projet sur ce magnifique parc. Vous êtes tous conviés à découvrir un milieu exceptionnel et y témoigner votre attachement!

Jeudi, 1er septembre – Signature du registre
Si vous souhaitez ouvrir le débat sur ce projet et demander un peu plus de transparence dans le processus, il est primordial qu’un maximum de signatures soit recueilli (minimum 141 signatures requises).