Déversement

Consultation publique sur la Stratégie québécoise de l’eau : le gouvernement doit commencer par appliquer la réglementation existante

Share

La Fondation Rivières salue l’initiative du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux Changements climatiques (MDDELCC) de consulter la population dans le cadre de sa révision de la Politique nationale de l’eau, adoptée en 2002 suite à des audiences publiques, mais rappelle le besoin urgent d’appliquer la règlementation existante, de sanctionner les contrevenants et de mettre en œuvre le système d’attestations d’assainissement qui accuse des retards importants.

La poursuite des efforts sur l’amélioration de la qualité de l’eau, la protection des milieux aquatiques, la gestion des risques, l’adaptation aux changements climatiques et la réponse aux besoins d’une eau potable de qualité sont autant d’enjeux importants mais la Fondation considère que de mettre sur pied de nouvelles structures de gouvernance en gestion intégrée de la ressource en eau, bien que potentiellement bénéfique à moyen ou à long terme, détourne des ressources au détriment de la mise en application de la règlementation existante, notamment en ce qui concerne les surverses. Les lois et règlements existent, mais les inspecteurs et analystes du Ministère n’ont pas les mandats ni les ressources pour effectuer les contrôles nécessaires.

Conséquemment, la Fondation Rivières estime qu’il serait plus avantageux pour la population du Québec si les ressources ministérielles étaient destinées, non seulement à l’application des lois et règlements, mais aussi aux instances et organisations existantes qui assurent une planification des ressources hydriques.

Ainsi, pour Alexandre Joly, porte-parole de la Fondation, « L’argent doit aller où il est le plus nécessaire et les lois existantes doivent être appliquées. De nouvelles structures de gouvernance n’amélioreront pas la qualité de l’eau, mais l’application de la règlementation et le financement des inspecteurs du Ministère oui ».

Pour lire notre communiqué en entier.

mardi, octobre 18th, 2016 Climat, Communiqués de presse, Déversement, Fondation Rivières - Rivers Foundation Comments Off on Consultation publique sur la Stratégie québécoise de l’eau : le gouvernement doit commencer par appliquer la réglementation existante

Dossier sur la Rivière du Nord : si la rivière nous était contée !

Share
crédit photo : Alexandra Girard

crédit photo : Alexandra Girard

“Tout au long de ses 137 kilomètres, la rivière du Nord offre un impressionnant potentiel récréatif pour les baigneurs, les pêcheurs et les canoteurs. Autrefois la rivière portait les Indiens, puis les colons vers de nouvelles découvertes, elle a ensuite porté le bois coupé par nos bûcherons; aujourd’hui elle est porteuse de l’histoire de la région. Finalement, la rivière nous unit. Elle nous relie par son cours, elle nous rappelle que nous sommes ensemble… Elle est précieuse et il faut en prendre soin”.

Ainsi débute le dossier Si la rivière nous était contée, préparé par Félix Tarabulsy du Journal des Citoyens de Prévost, Piedmont et Sainte-Anne des Lacs et auquel a participé Alain Saladzius, président et cofondateur de la Fondation.

Sous le volet La Rivière du Nord, un joyau, on nous parle d’abord surtout de la symbolique et des attraits de la rivière pour les citoyens des Laurentides.

Le chapitre Il faudra encore des efforts !, auquel a participé Alain Saladzius, président et cofondateur de la Fondation, nous informe du chemin qu’il reste à parcourir afin d’avoir accès à une Rivière du Nord plus propre.

L’article La rivière se met à jour nous renseigne sur les nouvelles technologies et mesures mises en place afin de contrôler la qualité de l’eau.

Finalement, dans Le Lac Raymond à son meilleur on nous raconte tous les progrès faits lors de la dernière décennie, alors que la plage fut pour la première fois ouverte aux citoyens après près de dix ans d’efforts pour avoir accès à une eau propre et baignable.

Une histoire inspirante. Un dossier à lire.

 

 

 

lundi, octobre 3rd, 2016 Déversement, Fondation Rivières - Rivers Foundation Comments Off on Dossier sur la Rivière du Nord : si la rivière nous était contée !

Sommet Aqua Hacking 2016 : Unis pour le Saint-Laurent

Share

fr-ah2016

Les 6 et 7 octobre prochains, le fleuve Saint-Laurent sera au cœur du Sommet AquaHacking 2016 ! Des conférences et des panels d’experts de l’eau seront au rendez-vous pour aborder quatre grandes thématiques :

  • L’adaptation aux changements climatiques;
  • Les déversements et les surverses;
  • L’accessibilité au fleuve Saint-Laurent;
  • L’innovation, la technologie et la créativité au service de l’eau.

Ce sera l’occasion de réseauter avec différents acteurs clés du domaine de l’eau du Québec et d’échanger avec les experts présents.

Qui devrait assister à ce sommet ?

Les différents experts dans le domaine de l’eau, les multiples intervenants & organismes impliqués dans la gestion et la préservation du fleuve Saint-Laurent (Comités ZIP, OBV, Tables de concertations, etc), les responsables des services de développement durable et de responsabilité sociale au sein d’entreprises publiques ou privées, les élus, les municipalités, les étudiants et citoyens intéressés par la santé du fleuve Saint-Laurent, les technophiles, etc.

Vous avez envie de vous joindre à nous ?

Vous pouvez réserver vos billets ici.

Au plaisir de vous y croiser !

jeudi, septembre 29th, 2016 Déversement, Événement, Fleuve, Fondation Rivières - Rivers Foundation Comments Off on Sommet Aqua Hacking 2016 : Unis pour le Saint-Laurent

Ozonation : Fondation Rivières salue la décision de la ville de Montréal

Share

C’est avec soulagement que nous avons appris hier que l’usine d’ozonation des eaux usées qui sera mise en service à compter de 2018 fonctionnera dès lors 12 mois par année.

L’automne dernier, la Fondation s’était prononcée en faveur de cette option, après qu’il eut été annoncé que l’usine fonctionnerait 6 mois par année, décision qui avait suscité de nombreuses critiques. (Voir notre communiqué du 2 décembre dernier).

« Les 6 mois correspondaient aux exigences gouvernementales pour permettre aux gens de profiter davantage du fleuve l’été. Mais la réalité, c’est que pour la santé du fleuve, il faut y aller 12 mois par année. On ne court pas de risques », a indiqué le maire Denis Coderre.

La nouvelle usine et son procédé d’ozonation permettront de réduire la présence de bactéries, de virus et d’hormones dans les eaux usées qui sont rejetées dans le fleuve Saint-Laurent. Ainsi, selon l’article du Devoir paru hier, les quantités d’antidépresseurs et d’anticonvulsifs baisseront de 75 % avec le nouveau traitement. Le système permettra aussi de détruire les antibiotiques et les hormones à plus de 90 %. Quant aux perturbateurs endocriniens, ils diminueront de 85 %.

Fondation Rivières tient aujourd’hui à féliciter le maire Coderre et son équipe de leur sage décision !

jeudi, septembre 22nd, 2016 Communiqués de presse, Déversement, Fleuve, Fondation Rivières - Rivers Foundation Comments Off on Ozonation : Fondation Rivières salue la décision de la ville de Montréal

Manifestez-vous contre le projet Énergie Est !

Share
crédit photo : radio-canada.ca

crédit photo : radio-canada.ca

C’est lundi que débuteront les audiences de l’Office National de l’Énergie, au 2200, rue Mansfield, à Montréal

Nous vous invitons à vous joindre aux citoyens qui seront sur place dès 8h00 afin de passer un message clair : nous ne voulons pas chez nous de l’oléoduc Énergie Est, qui menace nos cours d’eau.

Les informations parues depuis quelques semaines nous prouvent qu’on ne peut faire confiance à l’ONÉ pour évaluer adéquatement les impacts d’un oléoduc qui passerait dans nos cours arrières, alors soyeux nombreux à le dénoncer et à faire entendre nos voix : Énergie Est, c’est non !