Petits barrages

La Fondation Rivières interpelle le ministre Heurtel

Share

100_0193

Les rivières Manouane et Saguenay se trouvant menacées par un projet minier, la Fondation Rivières a récemment transmis une lettre au Ministre lui demandant de ne pas émettre prématurément un décret d’autorisation au projet Arianne Phosphate. Le projet prévoit notamment l’aménagement d’un port à Sainte-Rose-du-Nord ainsi que le déversement d’effluents industriels dans la rivière Manouane après simple décantation. En outre, le projet accroîtrait considérablement l’émission de gaz à effet de serre : en plus des importantes émissions pour la construction et l’exploitation du site, un lourd camionnage de 56 véhicules surdimensionnés parcourant 240 kilomètres, 24 heures par jour, serait mis en place.

La Fondation a également écrit au Ministre pour insister sur l’importance de protéger la rivière Magpie, l’une des dernières rivières d’importance qui n’a pas encore été harnachée. On se rappellera que le rapport d’audiences publiques sur la rivière Romaine recommandait de protéger, en contre-partie de sa recommandation au harnachement, de protéger une rivière d’importance. La lettre de la Fondation rappelle au Ministre l’importance écotouristique de la destination et rappelle la descente promotionnelle effectuée avec Robert Kennedy Jr en 2004.

Afin de nous aider à poursuivre notre mission, vous pouvez nous contacter pour devenir membre, pour faire un don ou encore pour vous impliquer. Nous joindre au fr@fondationrivieres.org . 

Monday, December 14th, 2015 Actions - Mobilisation, Fondation Rivières - Rivers Foundation, Petits barrages Comments Off on La Fondation Rivières interpelle le ministre Heurtel

Centrale hydroélectrique sur la 11e chute de la rivière Mistassini : l’autorisation ne repose que sur des déclarations d’intentions

Share

La Fondation Rivières dénonce l’autorisation gouvernementale de construire une centrale hydroélectrique sur la 11e chute de la rivière Mistassini au Lac-Saint-Jean, dans le comté du premier ministre Couillard. Le gouvernement ferme ainsi délibérément les yeux sur une multitude de conséquences de même que sur la gestion occulte de la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean (SECLSJ) qui pilote le dossier. D’importantes conclusions du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) n’ont pas été prises en compte et l’analyse gouvernementale est erronée quant aux retombées économiques réelles du projet.

Ainsi, à la lecture même du communiqué et du tableau synthèse des « exigences » relatives au projet, produit par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), on constate que l’autorisation repose essentiellement sur des «suivis» des conséquences des travaux.

La Fondation Rivières a pourtant écrit au ministre Heurtel en septembre dernier pour l’informer de ces enjeux. Aucune réponse sur le fond n’est parvenue.

Parmi les questions fondamentales, celle concernant la justification du projet demeure. Comment le gouvernement peut-il justifier de subventionner le développement régional par l’achat d’électricité à un prix trop élevé ?

La Fondation Rivières interpelle donc le gouvernement à ne pas donner les autres autorisations requises pour ce projet, dont l’autorisation du financement par règlement d’emprunt.

Pour lire notre communiqué en entier.

Wednesday, October 21st, 2015 Communiqués de presse, Fondation Rivières - Rivers Foundation, Petits barrages Comments Off on Centrale hydroélectrique sur la 11e chute de la rivière Mistassini : l’autorisation ne repose que sur des déclarations d’intentions

La Fondation Rivières sonne l’alarme au gouvernement

Share

pylone

Cinq ministres ont reçu cette semaine une lettre de la Fondation Rivières les informant des irrégularités constatées dans les deux dossiers de petites centrales hydroélectriques en procédures d’autorisation : la centrale de Saint-Joachim dans le magnifique canyon de la rivière Saint-Anne près de Québec et celle prévue sur la 11e chute de la rivière Mistassini, au lac Saint-Jean. Ce dossier est actuellement devant le BAPE, les mémoires sont attendus avant le 13 février.

Ces dossiers ont fait l’objet de reportages à TVA, dans le Journal de Montréal et à Radio-Canada Saguenay. Daniel Breton a commenté le dossier dans sa chronique.

Dorénavant, suite à l’adoption d’un décret en décembre dernier, les clients d’Hydro-Québec ne bénéficient plus en priorité de l’électricité provenant du bloc patrimonial à seulement 2,8 cents par kilowattheure.  Hdyro-Québec Distribution est maintenant obligée de leur vendre d’abord l’électricité provenant de toutes les autres sources, dont les petites centrales, toutes payées à fort prix. Tout cela pour payer des projets destructeurs de l’environnement et de l’industrie récréotouristique… mais profitable pour certains. Tout ceci en période d’austérité…

Wednesday, January 28th, 2015 Fondation Rivières - Rivers Foundation, Petits barrages Comments Off on La Fondation Rivières sonne l’alarme au gouvernement

Barrage sur la 11e chute de la rivière Mistassini : des irrégularités sont constatées

Share

 

crédit photo : Babel Voyages

crédit photo : Babel Voyages

 

Fondation Rivières soulève d’importantes questions dans le cadre du projet de construction d’une centrale hydroélectrique actuellement étudié par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement.

Pour lire notre communiqué.

Dossier à suivre : ne manquez pas les reportages de Michel Morin, ce soir à compter de 17h00, sur TVA, et demain, dans les pages du Journal de Montréal.

Thursday, January 22nd, 2015 Communiqués de presse, Fondation Rivières - Rivers Foundation, Petits barrages Comments Off on Barrage sur la 11e chute de la rivière Mistassini : des irrégularités sont constatées

Eau Secours ! s’oppose à la relance du programme des petites centrales

Share

VJ travaux

Dans un communiqué paru hier, la Coalition – dont la mission est de revendiquer et de promouvoir une gestion responsable de l’eau –  incite le gouvernement Couillard à abandonner les projets de petites centrales hydroélectriques et invite la population à manifester son opposition. Selon Eau Secours !, il est préférable de développer la filière des énergies renouvelables et douces, tel l’éolien avec lequel il est aujourd’hui plus rentable de produire de l’électricité.

Tuesday, January 20th, 2015 Petits barrages Comments Off on Eau Secours ! s’oppose à la relance du programme des petites centrales