La Fondation rivières vient prêter main-forte à SISUR

Nicolas Dupont

Actualité – Publié le 30 novembre 2009

Canoe.ca, Le Nord-Est

La porte-parole de la Fondation rivières, Anne-Marie St-Cerny et quelques membres de Sept-Îles sans uranium (SISUR) se sont rendu au pont du ruisseau Daigle pour faire une démonstration: tous les polluants déversés dans le ruisseau qui longe la route d’accès au lac Kachiwiss finissent dans la rivière Moisie.

Les travaux d’aménagement d’une voie d’accès menant au Lac Kachiwiss ont atteint le pont du ruisseau Daigle. Cette fois-ci, les membres du SISUR n’ont pas manifesté, mais ont plutôt procédé à une démonstration.

«On est en train de construire une nouvelle voie d’accès pour les contaminants, affirme le porte-parole de SISUR, Marc Fafard. Tout va couler dans la route, puis dans le ruisseau et ça va finir dans la rivière Moisie. Aujourd’hui, nous allons le démontrer visuellement.»

Pour prouver son point, M. Fafard a déversé quelques litres d’eau colorée dans le ruisseau. À l’aide d’un hélicoptère, le groupe de pression a pu filmer le trajet de l’eau. En une heure, la tache de colorant avait atteint la rivière Moisie.

La Fondation rivière

«À notre avis, la rivière Moisie est intouchable. C’est un joyau pour toute la province. Je ne peux pas comprendre que le gouvernement laisse faire», lançait Mme St-Cerny.

La Fondation rivières ajoute désormais sa voix à celles des autres organismes qui lutte contre l’exploration et l’exploitation de l’uranium. «Nous venons appuyer les citoyens de Sept-Îles. C’est une solidarité qui est en train de se bâtir dans tout le Québec.»

Selon Mme St-Cerny, ce type d’exploitation traduit l’accélération de la rapacité des entreprises et le relâchement de la volonté du gouvernement à protéger l’environnement. «Si une mine voit le jour sur la Côte-Nord, nous allons devenir la poubelle nucléaire de la planète. Il y a d’autres solutions que l’uranium pour produire de l’énergie, sans mettre des milieux naturels en danger.»

Vidéo: SISUR rencontre Anne-Marie St-Cerny, porte-parole de la Fondation Rivières

http://www.facebook.com/group.php?gid=86403754654&v=app_2392950137

Dimanche 22 novembre 2009

,

MCN21 ( Maîtres chez nous – 21e siècle ) organise un Grand rassemblement devant le siège social de Hydro-Québec  à 17 h

Durée: 45 minutes

Lieu: en face du 75 boulevard René-Lévesque Ouest (trottoir sud),  Montréal

Plusieurs personnalités des milieux artistique, politique, scientifique et syndical y prendront la parole, ainsi qu’une importante personnalité québécoise surprise, très connue et respectée pour :

* célébrer le 5e anniversaire de la victoire du Suroît,

* souligner l’importance pour le Québec de faire son indépendance des énergies fossiles (pétrole, gaz, nucléaire) par lui-même,

* souligner le lancement de la tournée de « Maîtres chez nous 21e siècle » pour discuter de notre indépendance énergétique avec toutes les Québécoises, tous les Québécois et les gens des Premières Nations,

* que ce débat se déroule de façon démocratique et transparente, comme René Lévesque et Jean Lesage l’ont fait en 1962.

http://mcn21.org/

Écoutez l’entrevue avec Daniel Breton, président de MCN21, à l’émission de Isabelle Maréchal au 98,5 fm, au sujet de ce rassemblement:

http://www.985fm.ca/chmp/audio/audioplayer.php?url=http://mediacorus.corusquebec.com/webcorus/audio/content_Audio/251811.mp3

La Campagne des Cinquante Marathons

, ,

Courrons pour nos Rivières arrive à Montréal le dimanche 27 septembre. 16h-18h, Café Fractal, salle SH-R380. 200 Rue Sherbrooke Ouest.

Nous exposerons les controverses autour de la production de votre électricité, et discuterons des efforts mis en œuvre pour changer cela.

Après trois semaines de marathons quotidiens, les coureurs arrivent à Montréal, à mi-chemin de leur destination. Comme les marathoniens traditionnels du passé, ils portent un message. >>>

COURONS POUR NOS RIVIÈRES

, ,

UN GROUPE S’APPRÊTE À TRAVERSER LE QUÉBEC À PIED POUR CONTESTER LES CHOIX ÉNERGÉTIQUES DU GOUVERNEMENT.

LE MARATHON EST EN ROUTE!

Québec, le 10 septembre: Une trentaine d’athlètes bénévoles traverseront le Québec entre le 9 septembre et le 18 octobre prochains afin de sensibiliser le public aux menaces qui pèsent sur nos dernières rivières sauvages.

En partant de Matagami, les marathoniens transporteront une lettre écrite par M. Freddy Jolly, trappeur Cri, originaire de Nemaska, qui verra prochainement inonder ses terres suite à la dérivation de la Rivière Rupert. Les coureurs relayeront ce message à travers 15 communautés québécoises pendant six semaines pour terminer, sur les rives de la Rivière Romaine, sur la Basse Côte-Nord, là où les travaux préliminaires devant faciliter la construction de quatre barrages ont débuté ce printemps.Cet événement est une initiative d’Alliance Romaine, regroupement citoyen qui réclame un statut d’aire protégée pour la Rivière Romaine, en plus d’une réforme importante de la politique énergétique provinciale.

« Les rivières du Québec constituent un trésor national, » commente Fran Bristow d’Alliance Romaine. « Elles nourrissent les forêts et les pêcheries, et elles sont d’une grande valeur pour les Premières Nations ainsi que pour les pagayeurs, et les Québécois plus généralement. À titre de citoyens, nous avons droit à un gouvernement qui investisse dans la conservation et l’efficacité énergétiques plutôt que de recourir à un modèle de développement démodé qui repose sur la construction d’autres barrages.

Notons que depuis 1960 13 parmi les 16 plus grandes rivières du Québec se sont vu bétonner ou modifier par des projets hydroélectriques.

« En septembre, je courrai pour avancer un objectif, » affirme Courtney Kirkby, pagayeuse et marathonienne participante à l’événement. « Il y a des centaines de milliers de Québécois qui croient, comme nous, que nos rivières doivent être protégées. C’est un livrant le message à toutes ces communautés, en animant des forums publics, que nous espérons donner aux autre Québécois la chance de faire écouter leurs voix. »

Pendant la première semaine du marathon, Alliance Romaine animera des rencontres d’information dans les municipalités suivantes:

Amos: le samedi, 12 septembre, 20h00, à l’Aquarium Café, 14, 1ère Ave. ouest

Val d’Or: le dimanche, 13 septembre, 20h00, au Centre d’amitié autochtone, 1272, 7e rue.

Québec, le dimanche 4 octobre

Québec: le dimanche, 4 octobre, 19h00, à la salle de conférence de la Ninkasi, 811 rue Saint-Jean, et le 5 octobre, Manifestaction et conférence de presse devant l’Assemblée Nationale.

Valérie Roussel, pour Alliance Romaine à Québec
http://allianceromaine2.wordpress.com/
418 655-4184

Des portes-parole sont disponibles pour des entrevues. Veuillez contacter Fran Bristow, (514)486-9857, ou écrivez et visitez le site à info@allianceromaine.org