La culture industrielle du maïs se poursuit au parc des Îles-de-Boucherville

La Fondation Rivières s’associe aux Amis du Parc des Îles-de-Boucherville, à Nature-Québec et Environnement Boucherville pour demander au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, de rendre les 142 hectares en culture dans le parc conformes à la Loi sur les parcs nationaux.

À l’heure actuelle au Parc des Îles-de-Boucherville, il y a encore de la culture industrielle de maïs qui nécessite l’usage de fertilisants, de pesticides et d’herbicides dommageables pour l’environnement. Environnement Canada a d’ailleurs avisé en 2002 et 2004 la direction du Parc que la concentration de pesticides excédait de trois fois les normes permises dans les eaux de surface. Il est de plus question d’installer des systèmes de drainage des sols vers le Saint-Laurent.

Lettre ouverte au ministre Luc Blanchette

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *