Amir Khadir dépose une pétition/ Rivière Jacques-Cartier

Share

QUÉBEC, le 24 nov. 2010 /CNW Telbec/ – Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, a déposé aujourd’hui la pétition « Sauvons la Jacques-Cartier », qui a recueilli l’appui de 1 275 citoyennes et citoyens qui s’opposent à la construction d’une mini centrale hydroélectrique sur cette rivière exceptionnelle. Le groupe Sauvons la Jacques-Cartier demande la suspension du projet, la tenue d’un référendum et le développement d’alternatives à ce projet insensé.

Lire la suite

Article de Radio-Canada

Fondation Rivières appuie le groupe Sauvons la Jacques-Cartier

Tags: , , ,

3 Comments to Amir Khadir dépose une pétition/ Rivière Jacques-Cartier

  • LaDonna Hamilton says:

    Please help Foundation Rivieres obtain their goal and save the rivers of Quebec

  • Bonjour, je m’appelle Louis Robidoux et je suis conseiller en environnement.

    M. Khadir et les 1275 signataires nous rappellent que rien n’est acquis dans un monde pavé d’ingéniosité pour l’exploitation, le sacrifice ou la destruction des ressources. La compilation anecdotique suivante, intitulé, ‘’ Une redondance trans générationnelle… ‘’, expose une évolution sociale, apparemment ignorée.

    • Je veux aussi savoir, M. Khadir, si l’orientation de ‘’ Sauvons la Jacques-Cartier ‘’ d’aujourd’hui fera faire le même tour de piste que ‘’ Sauvons la Jacques-Cartier ‘’ d’hier ?

    Il y a environ 40 ans naissait le mouvement ‘’ Sauvons la Jacques-Cartier’’. Ce mouvement s’opposait à l’harnachement (terme de l’époque) de cette rivière à saumons pour la production d’hydro électricité. Dans la foulé de cette défense territoriale pour la sauvegarde des ressources naturelles, une idée d’évolution socio culturelle a germé. C’était le début de l’action environnementale au Québec.

    1970 + :
    • Hydro-Québec crée la Direction environnement.
    • Au Canada, le Ministère de l’Environnement nait.
    • Au Québec, le SPE (Service de Protection de l’Environnement) est créé sous le Ministère des affaires municipales.
    • En environnement humain, la logistique s’affine, les inventaires se complètent et des méthodologies de projets se développent.

    1980 + :
    • Au Québec : – le MENVIQ (Ministère de l’environnement du Québec) est créé.
    – des normes, des lois et des règlements sur la qualité de l’environnement existent
    – le BAPE (Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environnement) entre en scène.
    • En environnement humain : – les secteurs du génie conseil et de l’urbanisme élaborent des processus d’analyse environnementale.
    – la crise énergétique et les coûts du crédit prennent un envol.
    • L’idéologie du développement durable (DD) fait son apparition sur la scène internationale.

    1990 + :
    • Le Groupe SNC-LAVALIN développe à l’international et crée SNC-LAVALIN Environnement Inc.
    • Au Québec : – les règles changent pour le BAPE (Bureau d’Audiences Publiques sur l’environnement).
    – les nouvelles technologies stimulent l’économie.
    • En environnement humain : – les sciences et le génie conseil font des sciences et de l’ingénierie.
    – des organismes, des associations, des OSBL, des réseaux sociaux de tous ordres apparaissent et s’intéressent aux prétextes environnementaux…
    • En environnement biophysique, l’annonce de la 6ième extinction massive des espèces est faite.

    2000 + :
    • Au Canada, la communication et l’éducation relative à l’environnement fait l’objet de recherches.
    • Au Québec : – le MENVIQ (Ministère de l’environnement du Québec) est remplacé par le MDDEP (Ministère du Développement Durable de l’Environnement et des Parcs).
    – la réingénierie de l’état est à l’ordre du jour
    – les clubs agro environnement font leurs apparitions
    – l’INM (Institut du Nouveau Monde) s’intéresse aux jeunes
    – l’IHR (institut Hubert Reeves) voit le jour dans Charlevoix
    • En environnement humain : – l’agenda 21 retient l’attention municipale
    – l’environnement biophysique se dégrade
    • En environnement biophysique, la biosphère évolue.

    2010 + :
    • Au Québec, une culture socio économique corrompue est mise à jour
    • En environnement humain, une crise énergétique s’annonce et des liquidités s’amenuisent.
    • En environnement biophysique, les ressources …

    En effet, M Khadir, la Jacques-Cartier (la rivière) pourrait représenter … disons un fleuron. Après avoir parcouru le Québec, disons que le Saint-Laurent, les Laurentides et quelques autres habitats sont plus emblématique pour le Québec.
    Pour ce faire et compte-tenue de la léthargie québécoise ‘’copier-coller’’ des 40 dernières années en environnement biophysique, le groupe ‘’ Sauvons la Jacques-Cartier’’ ou … (choix multiples) devrait exiger, suite à un historique structurant, la libre reproduction naturelle du saumon de l’atlantique dans la rivière Jacques-Cartier. Cela constituerais un exemple digne de mention et du savoir faire au Québec.

    La politique énergétique québécoise, les firmes de génie-conseil, les pouvoirs publics au niveau municipal, la ministre Normandeau et le député de Mercier sont possiblement capables d’adapter leurs idéologies du DD à l’habitat et à l’envergure d’une compréhension de l’écologie réelle.

    Plutôt que de ‘’…demande la suspension du projet, la tenue d’un référendum et le développement d’alternatives à ce projet …’’ nourrissez l’idée de l’évolution culturelle qui a germé il y a 40 ans.

    Cette action environnementale commence par faire du bon avant de vouloir faire du beau. Il y aura toujours moyen de trouver le bon, beau !

  • depelteau says:

    LE PARTI LIBÉRAL DU QUÉBEC AVEC LEUR CHEF M. JEAN CHAREST ; LE CLOWN;
    DESTRUCTEUR DE NOS TERRES, FORÊTS ET RIVIÈRES AVEC UN ESPRIT DE
    CAPITAL ET INTÉRÊTS DE LEURS POCHES PERSONNELLES

  • Membership and donation form

    454, avenue Laurier Est, 2e étage
    Montréal,Qc H2J 1E7

    fr@fondationrivieres.org
    t. 514 272-2666

    <a href="http://yannperreau.bandcamp.com/album/au-soleil-ep">Errer au soleil by Yann Perreau</a>
    Share

    Inscrivez-vous à notre infolettre :